Sommaire
Article publié le 04/10/2018 à 06:29 | Lu 2805 fois

Slow Tourisme : une alternative au tourisme de masse qui séduit les seniors

De nos jours, les jeunes seniors sont de grands voyageurs. Et comme la plupart d’entre eux a déjà parcouru la planète en long et en large, il est peut-être temps de prendre le temps et de voyager autrement… C’est ce que propose Vacances Bleues qui mise désormais sur le slow tourisme. Une belle alternative au tourisme de masse. Explications.


Depuis sa création en 1971 à Marseille, Vacances Bleues a toujours été proche de la clientèle senior. Une clientèle exigeante qu’elle connait parfaitement.
 
Aujourd’hui, le groupe hôtelier a décidé de faire évoluer une partie de son offre, non pas vers d’autres horizons, mais vers une nouvelle manière de voyager qui s’inscrit dans une transformation plus profonde de la société, qui va bien au-delà des voyages : celle de la consommation raisonnée.
 
Un concept qui nous vient à l’origine d’Italie avec la « slow food » et qui se répand petit à petit dans d’autres domaines d’activités. Du vêtement au tourisme. C’est là qu’intervient Vacances Bleues qui propose désormais au sein de son offre, une offre « slow tourisme ».
 
« S'imprégner pleinement de la nature en favorisant la rencontre avec les populations locales, découvrir des paysages enchanteurs tout en prenant son temps et ralentir le rythme en choisissant des circuits moins empruntés », tels sont les principes de ce tourisme raisonné qui sait prendre son temps.
 
En s'opposant à la tendance actuelle d'aller toujours plus vite, le Slow Tourisme privilégie plutôt des moyens de transport doux, collectifs voire même « zéro pollution » : au programme, bateau, cheval ou vélo. Dans cet esprit VB a mis à disposition de ses hôtes des Renault Twizy, des voitures électriques écologiques et des vélos à pédales ou électriques.
 
Sur place, terminé les resorts gigantesques, le tour opérateur privilégie les établissements à taille humaine, qui là encore, permettent de mieux comprendre le pays et ses populations notamment par le biais des produits locaux.
 
Ainsi, VB présente dans son club des Hautes-Alpes, les Confitures Châtelain derrière lesquelles il y a une vraie histoire familiale. Dans certains établissements comme l'Hôtel & Spa Villa Marlioz (Savoie), les producteurs viennent directement sur place. C'est le cas de Coraline qui y installe son stand chaque jeudi soir, après avoir confectionné ses préparations d'olives, tapenades et tomates confites.
 
A Nice, Louis Dubois, maître pâtissier ayant travaillé dans le passé au Ritz Fauchon à Paris, excelle dans la confection de glaces et sorbets. C'est au Royal, sur la Promenade des Anglais, qu'il a installé son chariot à l'italienne avec des glaces élaborées à base de produits d'exception : pistache d'Iran, vanille de Madagascar, chocolat noir 85%, café en grains et fruits frais locaux.
 
Enfin, pour les voyageurs souhaitant découvrir des destinations plus lointaines lors de séjours plus longs (20 jours), le TO offre aussi une trentaine de circuits solidaires et responsables privilégiant, là encore, les rencontres avec les populations locales. Bref, il y en a pour tous les gouts à condition de savoir prendre son temps.






Dans la même rubrique :
< >