Sommaire
Article publié le 26/05/2017 à 10:14 | Lu 1374 fois

Découvrir la Croatie à bord d'un yacht avec Visiteurope (partie 1)

Le tour-opérateur Visiteurope.fr propose depuis le mois de mai dernier, un tout nouveau produit : la visite de la Croatie et de ses côtes à bord d’Il Mare, un somptueux yacht tout neuf de 48 mètres et vingt cabines qui vous permettra de découvrir durant huit jours, ce très beau pays méditerranéen. Entre visites culturelles, navigation et baignades, le tout pour un bon rapport qualité/prix.


Lorsqu’on parle de yacht, on s’imagine la rade de Saint-Tropez ou le port d’Antibes, avec tous ces navires blancs et somptueux mais inaccessibles, qui la plupart du temps d’ailleurs, ne quittent jamais leur quai…
 
Grâce à Visiteurope.fr, ce rêve de naviguer sur l’un de ces magnifiques bateaux devient enfin possible. En effet, depuis le mois de mai dernier, le tour-opérateur français propose une croisière de huit jours en Croatie à bord d’Il Mare, un yacht de 48 mètres et de vingt cabines qui vient tout juste d’être livré.
 
Le bateau est flambant neuf. Ce yacht a été construit en Croatie entre Korcula et Split. Il répond à une demande de plus en plus réelle : celle de découvrir ce merveilleux pays méditerranéen par la mer au moyen de navires à taille humaine dans une ambiance plus intime que celle des paquebots de croisière.
 
Il Mare est un bateau de 48 mètres avec quatre ponts, affrété en exclusivité par Travel Europe/Visit Europe. Il propose vingt cabines extérieures soit un maximum de 40 passagers plus les huit membres d’équipage avec le capitaine du navire (qui en est également le propriétaire). 

Naturellement, les cabines situées dans la coque sont dotées de hublots et sont donc un peu plus sombres que celles des ponts supérieurs avec de larges fenêtres, mais l’intérieur est confortable et spacieux pour un bateau. Sachez également que les cabines des ponts supérieurs sont un peu plus bruyantes, il vous faudra donc arbitrer entre la luminosité et le bruit. Sachant que dans les deux cas de figures, il n’y a rien de rédhibitoire. Par exemple, à Hvar, vous risquez d’avoir du bruit la nuit dans la mesure où le bateau reste à quai en plein sur la Riva, là où se trouvent les bars et les restaurants parmi les plus courus de la ville.
 
Autre point à bien avoir en tête : pensez à fermer votre chambre et mettre vos objets de valeur dans le coffre qui se trouve dans votre cabine. En effet, sachez que souvent, lorsque le bateau est à quai, il est amarré à d’autres navires et vous devez passer de l’un à l’autre (faites attention de ne pas tomber !). Or, il n’y a pas vraiment de surveillance, ce qui signifie que quelqu’un peut monter à bord… Il convient donc de faire un minimum attention et de fermer la porte de votre chambre à clef à chaque fois que vous en sortez ! 

​La sécurité et la propreté de la Croatie

Sachez que la Croatie est un pays très sûr. Vous n’avez pas à vous inquiéter lors de vos sorties à terre. La délinquance est très faible de même que vous ne croiserez pratiquement pas de mendiants. Il convient toutefois de faire un minimum attention à vos effets personnels, notamment à Dubrovnik ou à Split où il y a des pickpockets comme partout dans les endroits touristiques. Mais sinon, rien à craindre. Autre point important, le pays est globalement très propre. Peu de papiers trainent sur le sol, les rues sont impeccablement nettoyées et les toilettes sont nickels. Un vrai bonheur. 

A l’intérieur, la décoration du bateau est sobre et épurée : murs blanc cassé, parquet, sièges en toile grise et placards en bois. Pas de fioritures de mauvais gout comme ce peut être le cas dans certains bateaux. La salle-de-bains est grande (pour un bateau) et pratique. Manque en revanche une télévision dans la cabine… Surtout pour un yacht de cette classe. Le reste du navire est dans le même esprit : très chic. Même tonalité dans la salle à manger, dans le coin salon à l’arrière du bateau et sur le pont soleil. 
 
Sachez que le personnel croate (majoritairement masculin) ne parle pas français, en revanche l’anglais est très bien maitrisé. Le petit-déjeuner est copieux et plaira à la plupart des palais. Café, thé, viennoiseries, charcuteries et quelques fruits frais. Rien ne manque. Il convient également de rappeler que cette croisière est en demi-pension.
 
La plupart du temps, les diners sont à votre charge. Il convient donc d’ajouter environ dans les 200 euros pour manger le soir. Les déjeuners sont pris en charge par le tour-opérateur (sauf le jour où a lieu le diner du commandant ou c’est l’inverse) et sont servis dans la grande salle à manger. Il s’agit de plats locaux copieux et fruits et desserts. A noter qu’un verre de vin est offert à chaque repas… mais pas les cafés !  
 
Le yacht est équipé de wi-fi. Il fonctionne bien dans le restaurant et sur le lounge du pont arrière la plupart du temps, avec quelques coupures (normales) lors des navigations, lorsqu’on se trouve trop loin du signal. Mais rien de bien gênant. Toutefois, si vous souhaitez du wifi en permanence, vous pouvez acheter dans un bureau de tabac une carte « sim » locale (opérateur VIP) qui vous permettra d’avoir du web pendant une semaine en illimité pour dix euros.

​L’arrivée

L’arrivée en avion sur Dubrovnik permet d’admirer ce paysage unique en Méditerranée, constitué d’une côte bordée par les îles et îlots de Kornati qui semblent comme arrachés au continent… Dans les années 30, Georges Bernard Shaw, l’écrivain anglais, évoquait « des larmes » pour décrire cet archipel : « les dieux voulurent couronner leur œuvre et le dernier jour, des larmes, des étoiles et du souffle de la mer, ils créèrent les îles Kornati » au nombre de 365. Une pour chaque jour de l’année.
 
Lors de l’approche sur l’aéroport, lorsque l’avion survole le port de Dubrovnik (si vous êtes situé près du hublot sur la gauche de l’appareil) vous pourrez peut-être deviner la silhouette d’Il Mare… Après un rapide passage en douane le bus vous emmène dans le village de Cavtat situé à dix minutes. Rien d’extraordinaire, si ce n’est de faire une première connaissance avec la restauration locale. En réalité, comme vous atterrissez en fin de matinée, il s’agit d’attendre que le bateau soit prêt à vous accueillir après 16h…
 
Ensuite, après une petite demi-heure de car, vous découvrez enfin le yacht qui va vous accompagner le long des côtes dalmates. Pendant ces huit jours et sept nuits de croisière, trois couleurs vont dominer votre périple : le bleu du ciel et de la mer Adriatique, le vert des pins et des cyprès et l’ocre des tuiles qui recouvrent les bâtisses des villages.
 
A Dubrovnik, Il Mare est amarré dans le nouveau port (Gruz) juste en face de l’arrêt de bus (1A ou 1B) qui vous mènera en quelques minutes dans le centre-ville historique. Vous pouvez également vous y rendre à pied, compter une bonne demi-heure de marche avec de splendides points de vue juste avant d’arriver aux remparts. Le matin, un petit marché de fruits et légumes s’installe quotidiennement juste de l’autre côté de la route au niveau du bateau.

Jour 1 : connaissance du bateau et Dubrovnik

Vous commencez à découvrir le bateau dans le milieu de l’après-midi. Après vous êtes installés dans vos cabines, nous vous conseillons de réaliser un rapide tour des lieux : visite de la salle-à-manger, du pont soleil et des différentes coursives, histoire de prendre vos repères. Ensuite, la fin de journée est libre, vous pouvez en profiter pour vous rendre à Dubrovnik : à pied (40 mn), en bus (tous les quarts d’heure) ou en taxi (dix euros).
 
Le début de votre aventure en Croatie (Hrvatska en croate) peut commencer. Démarrage par l’une des plus belles cités de Méditerranée : Dubrovnik, la « perle de l’Adriatique ». Ville-musée classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Ville médiévale aux pavés polis par les ans (parfois même un peu glissants). Ville-port, qui pendant des siècles fut le dernier refuge des marins avant d’affronter la haute mer. Ville-mélange d’influences : mariage mixte entre Venise, la Turquie et les pays slaves.
 
« Ceux qui recherchent le paradis sur terre devraient absolument se rendre à Dubrovnik » disaient l’écrivain anglais Georges Bernard Shaw en 1929. Il avait grandement raison… Profitez de cette fin d’après-midi pour découvrir cette ville qui s'étend face à la mer, au pied d'une chaîne montagneuse calcaire aux contours déchiquetés. L'ancienne cité de Raguse est renommée pour ses remparts datant de l'époque médiévale (visite payante), pour ses nombreux édifices préromans, gothiques, de la Renaissance et baroques.
 
Vu que vous n’aurez pas trop de temps pour arpenter les ruelles de cette belle cité, allez prendre un apéritif au Busa bar et dégustez un délicieux risotto de fruits de mer sur le port avant de rentrer au bateau par vos propres moyens. A suivre vendredi prochain. 

​Le Busa bar

En Croate, Busa signifie « trou ». A l’origine cet endroit totalement unique fut construit par les habitants de la vieille ville de Dubrovnik. Ils commencèrent par aménager les rochers qui se trouvaient à l’extérieur des remparts, côté mer. L’été, ils venaient en famille y prendre l’apéro ou diner face au soleil couchant. Avec le temps, l’endroit est devenu de plus en plus populaire et s’est transformé en bar ouvert au public.
 
Aujourd’hui, il existe deux Busa bars, le grand et le petit (notre préféré). On y entre par une meurtrière dans le mur (d’où le nom du bar). Une fois à l’intérieur, plusieurs mini-terrasses sont à votre disposition pour prendre un apéro dans un lieu totalement unique. Certes, les prix sont plus chers qu’ailleurs, mais la vue sur la mer et l’ile de Lokrum, est imprenable. Attention, il n’y pas de toilettes. A réserver aux jours de beaux temps, car le bar est à ciel ouvert. Et surtout, gardez l’adresse pour vous… 

​Le MV Il Mare en quelques mots

Bateau tout neuf avec 20 cabines extérieures spacieuses sur 4 ponts.
Dimensions : 48 m de longueur et 8,6 m de largeur

Cabines :
6 cabines type A+ : 2 cabines avec lit double sur le pont supérieur (14 m2) ; 2 cabines avec lit double sur le pont principal (18 m2) et 2 cabines avec lit double ou 2 lits simples (selon besoin) sur le pont principal (16 m2)
4 cabines type A- : 2 cabines avec lits doubles sur le pont principal (16 m2) ; 1 cabine avec lit double ou 2 lits simples (selon besoin) sur le pont principal (16 m2) et 1 cabine avec 2 lits simples sur le pont principal (18 m2)
10 cabines type B- : 2 cabines avec 1 lit double et 1 lit simple sur le pont inférieur (19 m2) ; 2 cabines avec 2 lits simples sur le pont inférieur (18 m2) ; 6 cabines avec lits doubles sur le pont inférieur (16 - 18 m2

Equipement des cabines : salle de douche privative, WC, sèche-cheveux, miroir et air conditionné. Certaines cabines disposent de fenêtres et/ou hublots ouvrables. 

Visiteurope.fr
Téléphone : 0800 0800 060