Sommaire
Article publié le 28/05/2021 à 01:00 | Lu 2291 fois

Tourisme de savoir-faire : un tourisme très "senior"




Il y a quelques années déjà, le paysage touristique français entamait sa transformation. Conscient que celui-ci ne devait plus seulement se concentrer sur les principales villes et zones touristiques, ni même aux musées et monuments classés, tant le patrimoine français regorge de richesses. Naturellement, avec le Covid et un tourisme devenu quasiment franco-français depuis un an, un nouveau type de tourisme a émergé : le tourisme de savoir-faire. Qui devrait particulièrement séduire les seniors.


Tourisme de savoir-faire : un tourisme très "senior"
On le sait, d’une manière générale, les seniors sont en recherche d’un tourisme « culturel et intelligent ». Comprendre, un tourisme qui dépasse l’idée de rester allonger sur une plage à ne rien faire pendant des heures.
 
Tous les tours opérateurs le savent : les jeunes seniors aiment découvrir et apprendre de nouvelles choses. Et s’il est une thématique qu’ils aiment par-dessus tout, c’est bien tout ce qui s’avère patrimonial, conservation, apprentissage et transmission des connaissances et des savoir-faire.  
 
Assembler du pastis avec un artisan distillateur à Marseille, fabriquer un porte-monnaie en cuir avec un artisan à Nantes ou encore, créer une écharpe en soie avec un artisan feutrier à Lyon et découvrir la vie de fromager affineur avec Isabelle et Stéphane, affineurs à Jouarre…
 
Que ce soit pour une journée, un week-end ou pour des vacances prolongées, le tourisme de savoir-faire s'intéresse au patrimoine vivant et à la découverte de métiers, techniques ou traditions liés à l’artisanat et au terroir, à travers notamment la mise en place d’ateliers et de visites, ouverts au grand public.
 
Ce type de tourisme touche tous les publics, tant les zones géographiques, les types d’ateliers ou encore les prix sont variés. Une micro-aventure de quelques heures à quelques jours parfois, qui permet de découvrir de manière originale et ludique, une ville, un département ou une région, à travers ses habitants et surtout, leurs savoir-faire.
 
Pour les producteurs et artisans, ces ateliers et ces visites qui s’ajoutent à leur activité principale, leur permet d’obtenir un complément de revenu (850 euros mensuel en moyenne en 2019 pour les artisans membres du collectif Wecandoo) mais c’est également un gain de visibilité dans leur région et l’occasion de sensibiliser les participants à la valeur d’une création artisanale ou une production agricole : le savoir-faire nécessaire, les matières premières utilisées ou encore le temps passé.
 
« Depuis plus de trois ans, nous parcourons les routes de France pour mettre à l’honneur l’artisanat français, en créant, aux côtés d’artisans et producteurs expérimentés des ateliers ludiques et authentiques pour les curieux, passionnés, locaux ou touristes de passage » explique Edouard Eyglunent, co-fondateur de Wecandoo.
 
Ainsi, avec plus de 1600 ateliers animés par près de 900 artisans partout en France, ce collectif Wecandoo répond à cette nouvelle tendance, celle d’un tourisme d’immersion, de sens, qui sort des sentiers battus. En tout, 70 métiers représentés, des plus courants aux plus atypiques : coutelier, souffleur de verre, céramiste, vannier, maroquinier, chef étoilés.. et tout autant de formats, atelier de quelques heures ou encore séjours longs avec gîte et/ou couvert...