Sommaire
Article publié le 22/02/2019 à 09:34 | Lu 7176 fois

Permis de vivre : une série Netflix dont le personnage central est atteint d'Alzheimer

Depuis quelques jours, Netflix, propose dans ses programmes, une série espagnole intitulée Permis de vivre, dont le personnage principal, un gros trafiquant de drogue galicien, est atteint de la maladie d’Alzheimer.


Signe des temps, la maladie d’Alzheimer entre dans l’univers des séries Netflix. Naturellement, la pathologie n’est pas le sujet central de ce programme, mais il est intéressant de constater qu’une production grand public aborde cette thématique pour le moins rare dans ce type de divertissement.
 
Cette série espagnole de treize épisodes réalisée par Aitor Gabilondo met donc en scène Nemo (José Coronado), un parrain de la drogue galicien d’une soixantaine d’années, atteint de la maladie d’Alzheimer. Il est parvenu à devenir « respectable » en cachant ses véritables activités sous le couvert d’une conserverie de poissons florissante gérée par sa femme.
 
Mais voilà, la maladie va tout changer. Il va tout d’abord cacher son état de santé, puis ensuite, il va s’attacher à trouver un successeur à son empire… C’est là que les choses vont se corser, forcément. La saison 1 de Permis de vivre (Vivir sin permiso en espagnol) ayant connu un beau succès en Espagne (plus de 2 millions de téléspectateurs), on s’attend à l’arrivée d’une saison 2.