Sommaire
Article publié le 13/07/2018 à 06:17 | Lu 1357 fois

C'est l'été; c'est le temps des baignades... et des noyades !

En cette période de vacances et de baignades, il convient de rappeler quelques règles de base pour que l’été au bord de mer ou de rivière se passe le mieux possible. Car s’il faut redoubler de vigilance avec les enfants -c’est une évidence- il convient tout de même de rappeler que ce sont les seniors qui se noient le plus…


L’enquête Noyades 2018 a été lancée le 1er juin 2018 et se terminera le 30 septembre prochain. Elle a pour but de recenser toutes les noyades (accidentelle, suicidaire, criminelle), suivies d’une prise en charge hospitalière (passage aux services d’urgence ou hospitalisation) ou d’un décès. Le recueil des données est assuré par les secours organisés intervenant auprès des noyés.
 
Jusqu’à maintenant, entre le 1er juin et le 5 juillet 2018, 552 noyades ont été dénombrées en France métropolitaine suivies de 121 décès (22%) soit pratiquement un quart des noyés qui en meurt. Selon cette enquête, ces 552 noyades se répartissent en : 257 noyades accidentelles, dont 50 décès (19%) ; 34 noyades intentionnelles (suicide, tentative de suicide, agression), dont 16 décès (47%) ; et 261 noyades d'origine encore indéterminée, en cours d’investigation, dont 55 décès (21%).
 
Sur les 257 noyades accidentelles enregistrées, 103 (40%) ont eu lieu en mer, 70 (27%) en piscine, 36 (14%) en cours d'eau, 23 (9%) en plan d'eau et 12 (5%) dans d'autres lieux (baignoires, bassins...). Pour 13 noyades accidentelles, le lieu n’a pas été rapporté.
 
A noter que parmi les 95 noyades en mer <300m, plus d’un quart des cas (26%) concernait des personnes de 65 ans ou plus. Précisons aussi que la proportion de noyades accidentelles suivie d’un décès augmente avec l’âge : elle est de 9% chez les moins de 6 ans contre 37% chez les 65 ans et plus.
 
A tous les âges, la baignade comporte des risques, adoptez les bons réflexes de prévention. La plupart des accidents impliquant des enfants est due à un manque de surveillance, à un défaut du dispositif de sécurité ou encore à une chute. Pour les adultes, ils se produisent principalement suite à un malaise, à une imprudence ou tout simplement au fait de ne pas bien savoir nager. La prévention reste le premier moyen de protection contre les noyades accidentelles, des gestes simples peuvent permettre de les éviter.
 
Conseils de sécurité pour la baignade cet été
- Choisir les zones de baignade surveillées, où l’intervention des équipes de secours est plus rapide.
- Surveiller vos enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l’eau ou lorsqu’ils sont dans l’eau.
- Tenir compte de sa forme physique : ne pas se baigner si l’on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) et ne pas surestimer son niveau de natation, il est toujours plus difficile de nager en milieu naturel qu’en piscine.
 
Un baigneur attentif est un baigneur en sécurité : prévenir un proche avant de se baigner, respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade, ne pas s’exposer longtemps au soleil et rentrer dans l’eau progressivement, ne pas boire d’alcool avant la baignade, se former aux gestes de premiers secours…
 
Il est important de rappeler que l’apprentissage de la nage peut se faire à tout âge. La nage est en effet une activité qui suppose un apprentissage, l’acquisition et la maîtrise de certaines techniques. De plus, il faut distinguer le fait de savoir nager en piscine (dans un milieu artificiel maitrisé ne comportant ni vagues ni courants) et celui de savoir nager en milieu naturel (mer, lac, fleuve, etc.).






Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 7 Septembre 2018 - 03:57 Islande : un séjour entre moutons et grands espaces