Explosion du nombre de centenaires en France

Au cœur d'une Europe où l'espérance de vie ne cesse de s'étirer, la France semble se distinguer par un phénomène démographique remarquable : le nombre de ses centenaires a triplé depuis les années 1970, atteignant aujourd'hui le chiffre impressionnant de 30 000. Ces "super" seniors, majoritairement des femmes – qui représentent 86 % de cette population, incarnent une nouvelle facette du vieillissement.


L'Institut National de la Statistique et des Études Économiques (Insee) révèle que, si la courbe des centenaires avait connu un fléchissement entre 2015 et 2019, elle s'est depuis redressée avec véhémence : nous observons une augmentation moyenne annuelle de 15 %. Cette ascension aurait été encore plus marquée sans l'impact délétère du Covid-19, qui a provoqué une surmortalité chez les personnes qui auraient pu être potentiellement centenaires en 2023.

La longévité record de Jeanne Calment, décédée à l'âge vénérable de 122 ans, demeure une exception ; la plupart des centenaires actuels n'excèdent pas 103 ans.

Au début de l'année 2024, la doyenne des Français était sœur André, âgée de 118 ans, mais elle nous a quittés peu après avoir atteint ce sommet. Aujourd'hui, la Française la plus âgée affiche fièrement ses 112 printemps.

Contre toute attente, ces figures emblématiques de longévité ne sont pas toutes confinées dans des institutions spécialisées ; en effet, la moitié d'entre elles jouissent encore du confort et de l'autonomie qu'offre leur domicile. Ce fait souligne que le grand âge ne rime pas nécessairement avec (grande) dépendance.

Être diplômée semble être un laissez-passer pour rejoindre le club des centenaires. De fait, les statistiques sont éloquentes : parmi les femmes ayant entre 70 et 75 ans en 1990, celles détenant un diplôme supérieur étaient deux fois plus susceptibles d'accéder au cercle fermé des centenaires par rapport à celles sans diplôme. Une tendance similaire se dessine chez les hommes. L'accès aux soins et un mode de vie généralement moins éprouvant contribuent indéniablement à cette longévité.

Ces "super" seniors ne constituent que 0,04 % de la population française à ce jour. Mais selon les projections des experts, leur nombre est destiné à croître : on estime que l'Hexagone pourrait compter jusqu'à 76 000 centenaires en 2040 – voire même jusqu'à 120 000 selon les plus optimistes – soit environ 0,1 % de sa population.

Si le panorama démographique français se redessine donc bien sous nos yeux, il convient toutefois de rester réaliste. Rêver de devenir un jour l'un de ces "super" centenaires est une chose ; faire partie de cette élite tout en conservant un niveau acceptable de bien être et d'autonomie en est une autre...
 

Publié le 25/04/2024 à 11:54 | Lu 1917 fois