Élections européennes : le Rassemblement National séduit 26% des seniors

À l'approche des élections européennes du 9 juin, le paysage politique français s'est mis en ordre de bataille pour affronter un scrutin aux enjeux majeurs. D'après une récente enquête Ifop-Fiducial, le Rassemblement National (RN) - principal favori pour cette élection - s'imposerait notamment chez les seniors. Une véritable bombe politique à venir, le poids des votants Seniors dans les urnes étant traditionnellement décisif, quelque soit le scrutin.


Avec 26% des électeurs âgés de "65 ans et plus" manifestant leur intention de placer leur confiance dans la liste du RN, ce sondage  Ifop-Fiducial révèle une tendance qui ne peut plus être ignorée et qui témoigne d'une adhésion croissante des seniors aux propositions portées par le parti de Marine Le Pen,  notamment sur les questions d'identité nationale et de souveraineté. À l'heure où l'Europe doit faire face à des défis inédits, notamment en matière de migration et d'économie, ce constat pourrait présager un basculement majeur des forces politiques traditionnelles.

La fidélité des seniors au scrutin – généralement plus élevée que celle des autres classes d'âge – confère à ce groupe démographique un poids électoral particulièrement important. Leur choix s'avère donc déterminant pour la configuration du Parlement européen à venir.

Les résultats de cette enquête interpellent également sur la capacité des autres partis à mobiliser cet électorat. Les enjeux liés au pouvoir d'achat, à la sécurité et à la santé sont autant de thématiques qui préoccupent ces électeurs, souvent en quête de stabilité et de préservation des acquis sociaux.

Dans un contexte où l'Europe est au cœur des discussions et des préoccupations citoyennes, il apparaît donc essentiel pour les formations politiques en lice de considérer avec attention ces résultats. Leur campagne pour les élections européennes sera-t-elle marquée par un discours apte à rallier le vote senior ?

À quelques semaines du jour J, tous les yeux sont donc désormais braqués sur ces "silvers électeurs", qui pourraient bien détenir la clé de notre futur paysage politique européen.

Voir le détail de l'enquête Euro-Rolling IFOP - Fiducial du 17 avril 2024

 

Publié le 23/04/2024 à 15:34 | Lu 1775 fois