Sommaire
Article publié le 08/10/2019 à 03:05 | Lu 724 fois

Volvo S60, la nouvelle berline hybride du constructeur suédois

Constructeur premium concurrent direct des allemands Audi et Mercedes-Benz, Volvo se positionne clairement dans le secteur du haut de gamme ainsi que dans celui de l’électrique. Désormais, ses gammes ne seront plus composées que de modèles adoptant les techniques tout électrique, hybride rechargeable ou la micro hybridation.


Pour cette toute nouvelle berline S60, Volvo a choisi une solution radicale en ne proposant qu’un seul type de motorisation : l’hybride rechargeable. On oublie le Diesel et l’essence. En revanche, Volvo n’a pas oublié son passé sportif et a inscrit deux versions à son catalogue, une version normale de 390 ch et une version plus puissante de 405 ch baptisée Polestar.
 
Nouvelle voiture, nouveau design, mais n’oublions pas qu’il s’agit d’une berline et que son caractère statutaire implique une certaine réserve. Bien entendu, la face avant reprend celle de la V60 qui a été présentée l’année passée tandis que le panneau arrière est similaire à celui de la S90.

En revanche, son profil tout en douceur et sans mollesse de ligne apporte le dynamisme de cette S60. On apprécie une hauteur de caisse raisonnable qui permet une surface vitrée optimisée. La luminosité et la sensation d’espace sont primordiales pour les passagers d’une voiture, il n’y a rien de plus désagréable que de se sentir confiné.
 
Des portes à faux courts et un empattement assez long apportent à la S60 l’équilibre d’un dessin réussi. Quant à l’habitacle, il fait preuve d’un classicisme qui sied à une berline statutaire. Pas de faute de goût, des matériaux de qualité et un assemblage à faire pâlir de jalousie un constructeur allemand, nous rappellent que nous sommes ici dans du haut de gamme.

Classique mais néanmoins moderne, avec une instrumentation numérique dont l’écran reprend la forme analogique pour ses différents affichages. Quant à la navigation et aux informations secondaires, elles utilisent un écran central vertical. A cet égard, il convient de préciser que la navigation manque de précision dans ses annonces comme dans son affichage. On notera également l’absence de lecteur de CD.
 
Si le conducteur et le passager avant apprécieront des sièges qui offrent un excellent maintien en revanche, les passagers arrière sont moins bien traités et l’important tunnel de service réserve la place centrale à un enfant ou obligera à mettre une jambe de chaque côté.

Côté rangement, la console centrale et les contre portes offrent de belles opportunités que cela soit pour des bouteilles d’eau, son téléphone ou tout autre bricole. Quant au coffre qui en lieu et place d’une roue de secours galette ne contient qu’un kit de dépannage, il offre un volume trop réduit (390 litres) pour une voiture de cette catégorie.
 
Certes, on nous rétorquera qu’il contient une partie de la technologie hybride mais ce n’est pas l’argument qui fera grimper la côte d’amour des techniques alternatives. Son ouverture étroite mériterait d’être améliorée.

​Une sportive qui s’ignore.

Sous ses allures de bourgeoise élégante qui offre un confort et un silence de roulement parfait sur un parcours autoroutier, cette S60 peut dévoiler un tempérament de feu dès que l’on aborde un tracé plus ludique.
 
Disponible en version 390 ch ou 405 ch (qui comprend pour l’une et l’autre un moteur électrique de 87 ch), cette S60 dispose d’une base solide pour appréhender les parcours les plus tourmentés. Mais au-delà des 15 ch qui séparent les deux modèles, la version Polestar possède un châssis plus pointu.
 
En effet, cette version possède des suspensions Ohlins ainsi qu’une barre anti-rapprochement entre les deux cloches d’amortisseurs. De surcroît, des freins Brembo équipe cette version « sport ». Quant à la transmission automatique, elle dispose de plusieurs programmes dont un « eco » qui sera idéal en ville ou sur autoroute ainsi qu’un mode sport qui agit notamment sur la direction et la gestion du moteur qui est parfaitement adapté à un tracé sinueux.

Efficace dans ses freinages et démontrant un comportement routier sans reproche, cette Volvo S60 n’a rien à craindre d’un face à face avec ses concurrentes germaniques. Mais au-delà de ces performances dynamiques, la S60 peut bénéficier de sa propulsion électrique durant une cinquantaine de kilomètres et faire descendre radicalement la consommation de carburant.
 
En consommation, nous avons pu mesurer sur l’ordinateur de bord une moyenne de 9,5/100 km pour un parcours comprenant de l’autoroute, de la route de montagne exigeante ainsi que du trajet urbain. Cela reste totalement raisonnable pour un véhicule de cette taille qui affiche plus de deux tonnes sur la balance et offre de réelles performances de haut niveau.

En résumé, quelque soit le mode de conduite adoptée, cette Volvo S60 apporte la meilleure réponse possible. Bien sûr, les prix sont en haut de l’échelle, mais l’équipement de série est complet dès le premier niveau et grâce à l’hybridation, on échappe au malus.
 
On aurait aimé toutefois, une période de garantie plus longue mais peu de constructeurs font cette offre. Outre ses qualités dynamiques, l’ambiance à bord est particulièrement agréable et facilite une conduite détendue exempte de tout stress.
 
Avec cette berline S60 hybride, Volvo démontre que l’on peut proposer une voiture agréable à conduire dans un registre dynamique tout en restant dans le cadre strict des nouvelles normes européennes WLTP.
 
Joel Chassaing-Cuvillier

​La Volvo S60 Hybride rechargeable en chiffres

Moteur essence 4 cylindres en ligne suralimenté/turbocompressé – 1 969 cm3 (82 x 93,2 mm) – 303 ch à 6 000 tr/min – 400  Nm à 2 200-4 800 tr/min
 
Boîte automatique adaptative à 8 rapports et mode sport
Motorisation électrique : batterie lithium Ion 11,6 kWh – puissance maxi : 87 CH – couple maxi : 240 Nm – autonomie électrique : 54 km - Temps de charge 3heures
 
Dimensions : 476,1 x 204 x 143,1 cm, empattement : 287,2 cm
 
Poids à vide : 2 031 kg – Pneumatiques 215/60 R15  
 
Vitesse : 250 km/h – Accélération de 0 à 100 km/h : 4,6 s
 
Émissions de CO2 : 39 gr/km
 
Prix : dès 59 900 euros






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 22 Octobre 2019 - 01:00 Les automobiles électriques : la panne...

Vendredi 4 Octobre 2019 - 01:00 Des autos et des livres