Sommaire
Article publié le 06/10/2017 à 01:00 | Lu 752 fois

Vins d'automne et de copains

Si les apéros d’été accompagnés d’un rosé bien frais font partie des souvenirs, l’automne, avec les fricassées de champignons, les produits de la chasse et ses terrines faites à la maison, est une saison de transition. Pour les retours de balades en forêt, le casse-croûte rustique s’impose avec bien-sûr, un vin que l’on apprécie entre copains.


Vins d'automne et de copains
Blanc ou rouge selon les envies et les goûts, cela n’interdit pas de privilégier la qualité et pourquoi pas, de s’orienter vers des vins qui ont été cultivés selon les nouveaux principes de l’agriculture raisonnée. Réduction ou absence totale de soufre, maîtrise du sucre, suppression des pesticides, sont désormais les credo des vignerons modernes.
 
Un retour au naturel qui ne peut que satisfaire les amateurs. On retiendra également l’apparition d’étiquettes iconoclastes qui rompt avec la tradition pompeuse que l’on peut connaître dans le bordelais. Graphisme, simplicité mais également informations complètes sur le vin proposé sont désormais la norme. Certains trouveront que l’on tombe dans le boboïsme forcené mais si la qualité est là, il serait dommage de s’en priver.
 
Pour ces déjeuners d’automne, nous vous proposons un blanc de Vouvray et un Beaujolais qui seront parfaits avec une belle tranche de jambon persillé ou une poêlée de cèpes. Baptisé avec culot Vin sauvage à poil, ce Beaujolais 2016 élaboré par le Château de la Terrière fait partie de ces nouvelles productions.
 
Vinifié sans ajout de soufre, ce Gamay est un vin de terroir issu d’une parcelle de 2ha au sous-sol granitique et sablonneux. Minéral, un nez de cassis et d’épices, tannique sans excès, c’est un vin qui rompt avec l’image que l’on peut se faire du Beaujolais marketing. Vin Sauvage à Poil du Château de la Terrière, 12,50 euros.
 
Pour les amateurs de blancs, le Vouvray Clos Tenau 2012 de Damien Pinon est également un vin élevé selon les principes de la culture raisonnée. Il bénéficie également du soin qualitatif d’une récolte manuelle et d’une fermentation lente. Sec et rond à la fois, il sera parfait avec des poissons de lac et de rivière. Il est vendu à propriété ainsi que chez les cavistes. 10,50 euros.
 
Joël Chassaing-Cuvillier