Sommaire
Article publié le 20/02/2017 à 11:46 | Lu 1186 fois

Séjours vacances-répit France Alzheimer : une parenthèse détente dans un quotidien usant...

On le sait peu… Mais pour apporter soutien et réconfort aux aidants, l’association France Alzheimer propose depuis près de trente ans des séjours de vacances adaptés qui permettent aux malades et à leurs proches de partir en France, de cinq à onze jours. En tout, treize destinations déclinées en trois formules.


En France, plus de 8 millions de personnes occupent la fonction d’aidant familial. Et dans de très nombreux cas, ces Français viennent en aide à un malade atteint d’Alzheimer. Une aide au quotidien souvent éreintante et toujours stressante. Avec parfois, l’aidant qui tombe à son tour malade ou en dépression à cause de cette pression permanente.
 
Dans ce contexte, il est important de pouvoir se reposer et de « décrocher » de temps à autres… Ça tombe bien puisque c’est exactement ce que propose l’association France Alzheimer, qui depuis 1988, a développé le concept des séjours vacances-répit, afin de répondre à sa mission première : à savoir, soutenir les malades et leur famille.
 
Et quoi de mieux que des vacances pour se reposer, pour se ressourcer et pour rompre avec un quotidien souvent difficile...  Prendre du temps pour soi et profiter d’être avec son proche malade en toute sérénité sont des moments essentiels pour retrouver l’énergie nécessaire et repartir du bon pied.
 
Chaque séjour est encadré par des bénévoles qui mettent tout en œuvre pour faire de ces quelques jours de repos (entre 5 et 11 jours) un véritable moment de détente et de partage. Ces vacances permettent au malade et à son proche de pratiquer diverses activités adaptées aux situations et aux besoins de chacun, en commun ou séparément. C’est là tout l’intérêt.
 
Un accompagnement psychologique collectif ou individuel (non obligatoire) est également proposé sur l’ensemble des séjours. Toutefois, dans la mesure où toutes les familles ne sont pas confrontées aux mêmes problématiques -selon le stade d'évolution de la maladie-, trois types de formules sont disponibles :
Le séjour TEMPO : les activités aidant/personne malade se pratiquent séparément pour que chacun profite de ses vacances à son rythme.
Le séjour DUO : l’aidant et la personne malade profitent ensemble d’activités communes.
Le séjour SOLO accueille les aidants seuls pour qu’ils puissent se ressourcer.
 
De Cabourg à Nice en passant par Sète, La Rochelle ou Anglet, en tout, ce sont treize destinations touristiques qui sont en catalogue et ce, du mois d’avril à octobre. Les séjours comprennent l’hébergement, la pension complète et des activités. De la dégustation des huitres, la promenade en calèche, les randonnées, aux visites touristiques, le choix des activités est varié. Pour découvrir, ces vacances-répit, le catalogue est disponible sur le site www.francealzheimer.org/.
 
Aujourd'hui en France, on estime que trois millions de personnes (aidants, familles et proches) sont touchées par la maladie d’Alzheimer et on dénombre plus de 900.000 malades dans l’Hexagone. Rappelons également qu’un nouveau malade est détecté toutes les 7 secondes dans le monde et qu’il n’existe actuellement aucun traitement curatif.