Sommaire
Article publié le 07/02/2022 à 11:14 | Lu 3141 fois

France : mise en place de "caisses lentes" pour les ainés dans certains supermarchés




On les appelle les « bla bla caisses »… Comprendre, les caisses où l’on parle, les caisses où l’on se parle, où l’on n’est pas pressé, où l’on prend le temps de se connaitre… Un concept né à l’origine aux Pays-Bas, qui commence à se développer en France dans certains supermarchés qui ont bien compris l’importance de ces caisses pour conserver leur clientèle âgée.


Cela fait des années que les grandes surfaces y pensent… Elles doivent s’adapter aux besoins des personnes âgées si elles ne veulent pas perdre, dans les années qui viennent, une grande partie de leur clientèle ? Parmi les pistes envisagées, la mise en place de caisses « lentes » dédiées aux ainés.
 
On le sait, les supermarchés ne sont plus -ou peu- adaptés aux personnes âgées (à part quelques magasins spécialisés ou enseignes menant des expériences notamment en Allemagne ou aux Pays-Bas). Prix écrits trop petits, produits présentés trop hauts, caddys trop lourds et peu maniables, allées trop étroites, etc.
 
La liste des doléances en la matière est longue et à terme, si ces grandes surfaces ne s’adaptent pas à cette clientèle, elles risquent tout simplement… de la perdre. D’autant que de nos jours, un bon nombre de seniors a franchi le pas du web et que, grâce à leurs enfants et/ou petits-enfants, ils surfent et achètent en ligne !
 
Depuis deux ans, un Hyper U près de Nantes (Loire-Atlantique) propose ainsi une caisse lente, une « bla bla caisses », une caisse où l’on prend le temps de discuter avant de payer et de partir le plus vite possible sans demander son reste.

Généralement, une partie du personnel est spécifiquement formé à recevoir et traiter avec les clients âgés. Tandis que d’autres caisses, pour les « pressés » restent bien sûr en place. L’idée étant de réhumaniser ces grandes et moyennes surfaces afin de les rendre plus agréables et mieux adaptées aux ainés.

In fine, l’idée est de redonner un sens « social » au fait de faire ses courses. Autre idée intéressante : le fait d’inciter les clients âgés à venir pendant les heures creuses en leur offrant des remises ou des promotions qui soient en adéquation avec leurs besoins. 
 
A Singapour par exemple, les supermarchés Fairprice propose tout l’année un discount de 2% aux seniors qui viennent faire leurs courses le mardi. Une excellente idée pour améliorer le quotidien des ainés et les fidéliser à l’enseigne.
 
A Berlin en Allemagne, un supermarché spécialement adapté aux seniors a ouvert ses portes au printemps 2015. Son nom ? Kaiser’s. Naturellement, tout a été prévu pour faciliter les achats de cette clientèle : sol antidérapant, marchepieds pour accéder aux produits les plus hauts, des loupes sont à disposition, l’éclairage est adapté, les allées sont larges, une sonnette permet d’appeler un assistant, les charriots peuvent servir de chaises et les portions sont souvent proposées en individuel…





AD



ARTICLES LES +