Sommaire
Article publié le 23/11/2017 à 01:00 | Lu 1293 fois

Ford Fiesta Vignale 2017 : efficace et élégante

Renault Clio et Peugeot 208, voilà la redoutable concurrence qui attend la toute nouvelle Ford Fiesta. Autrefois, Ford avait tendance à jouer avec les prix. Aujourd’hui, pour la Fiesta qui représente l’une de ses meilleures ventes, ce sont ses qualités dynamiques et son élégance qui seront mises en exergue.


Pour celle qui vient de célébrer ses quarante ans, Ford dispose de deux atouts : le modèle ST qui met en avant les qualités dynamiques du châssis et la Vignale, qui est la signature luxe de la marque. En rachetant ce petit carrossier italien spécialiste de séries spéciales, Ford s’est ouvert la porte du haut de gamme à l’italienne.
 
En l’occurrence, sur ce modèle, cela se traduit par une finition intérieure raffinée qui comprend notamment des sièges surpiqués et une planche de bord soignée. On retiendra l’excellent maintien latéral des sièges avant ainsi qu’une longueur sous cuisse idéale.
 
En revanche, on regrettera les plastiques durs des contre-portes qui jurent avec le soin apporté par ailleurs. Autre lacune gênante, l’absence de poignée de maintien pour le passager. Une mauvaise habitude qui tend à se généraliser. 

Au chapitre des équipements, cette nouvelle Fiesta Vignale bénéficie d’un excellent écran tactile multimédia qui trône au milieu de la planche de bord. La caméra de recul qui fait également partie de l’équipement est ici vraiment nécessaire, la visibilité de trois-quarts arrière étant réduite. Un volant multifonction est également proposé en série.
 
Si aux places avant, on est parfaitement installé, l’habitabilité des places arrière est un peu réduite aux genoux. Dans le même esprit, le volume du coffre ne fait pas partie des plus grands de la catégorie. Pour cette déclinaison haut de gamme de la gamme Fiesta, Ford propose l’éventail complet des aides à la conduite et cela en série.
 
La finition Vignale se distingue également par une calandre spécifique composée du V de Vignale sous forme d’une série de vagues au design réussi. 

Outre ce soin apporté à la finition, la nouvelle Fiesta bénéficie d’un comportement dynamique à l’efficacité parfaite. Si sa plateforme est identique à la précédente, elle reçoit un nouveau train arrière qui, associé à un empattement allongé de 4mm en transforme radicalement le comportement. Quant au train avant, accrocheur et incisif, il est associé à une direction précise et agréable.
 
Sur le modèle proposé lors de cet essai, Ford avait opté pour des roues de grand diamètre (18 pouces). Contrairement à toute attente, ils n’altéraient en rien le confort de conduite en dépit d’un parcours d’essai exigeant. Seule la suspension un peu trop souple générait un roulis excessif. En revanche, le choix de pneumatiques Michelin Pilot Sport, mérite d’être salué. Bien des constructeurs premium se contentent de pneumatiques économiques sur leur modèle haut de gamme.
 
Le choix de Ford participe au bon comportement de cette Fiesta elle peut désormais prétendre à être une référence en la matière devant la Peugeot 208. Si l’on ajoute la bonne insonorisation, on approche la perfection. 

Pour ce modèle, nous avons pu essayer le trois cylindres 1 litre de 100 ch associé à une transmission automatique ainsi que le modèle équipé du moteur 140 ch accolé à une boîte manuelle six rapports. Si la première version s’avère suffisante en agglomération, le choix du moteur 140 ch devient nécessaire dès que l’on sort de la circulation urbaine.
 
Vif et réactif, il offre un réel plaisir de conduite. En revanche, en consommation mesurée sur un parcours qui mélangeait voie rapide, ville et campagne, on a atteint 8,8l aux 100 km. Peut mieux faire. Néanmoins le rapport qualité/prix de cette Fiesta Vignale reste compétitif et place ce modèle sur le podium des citadines. Elle reste une référence.
 
Joël Chassaing-Cuvillier