Sommaire
Article publié le 21/06/2017 à 01:00 | Lu 2385 fois

Citroën C3 Aircross : le constructeur renouvelle ses produits d'accès à la marque

Exit le C3 Picasso et sans doute, les monospaces, chez Citroën. Avec le C3 Aircross, le constructeur renouvelle l’image vieillotte de la marque. Considéré comme vieux jeu et ringard, le monospace est mis en pièce par les SUV de toutes tailles.


Baroudeurs de salon, ils font rêver les gamins assis à l’arrière même si les versions 4x4 sont inexistantes. Les petits monospaces urbains sont désormais une espèce en voie de disparition. Présenté dans l’ancienne concession Renault appartenant autrefois à la famille Rédelé, le nouveau bébé de Citroën avait fier allure sur fond de ciel parisien.
 
A l’instar de certains sodas, le Citroën C3 Aircross à l’allure d’un 4x4 mais n’en est pas un. Conçu sur la plateforme PF1 de PSA, il n’est pas un SUV. Il reprend dans les grandes lignes, la base de l’Opel Crossland X qui est en quelque sorte son faux jumeau. La différenciation se constate principalement dans le design des deux modèles. On retrouve néanmoins une même conception des assises dans les deux véhicules.

Sur le plan des motorisations disponibles, on retiendra l’adoption d’un moteur essence trois cylindres. Décidément très à la mode, cette architecture offre de nombreux avantages du point de vue écologique. Pour le C3 Aircross, il s’agit d’un 1,2 L Pure Tech qui est disponible en version 130 ou 110 ch. Une transmission automatique sera également inscrite au catalogue des options.
 
Le C3 Aircross sera disponible dès l’automne 2017. Produit chez Opel à Saragosse en Espagne, il est la seule nouveauté Citroën de l’année. Destiné à une clientèle familiale baba-cool, ce modèle de niche renforce l’idée que Citroën devient la marque d’accès du groupe PSA.
 
Joël Chassaing-Cuvillier