Sommaire
Article publié le 20/11/2017 à 01:09 | Lu 1078 fois

Choses à savoir avant de revendre vos bijoux de famille...

L'Institut national de la consommation (INC) vient d’éditer un petit guide qui vous informe sur les différentes précautions à prendre avant de vous rendre dans un magasin spécialisé dans le rachat de bijoux anciens ou d’occasion, ou avant d'opter pour une offre de rachat en ligne de vos vieilles tocantes. Détails.


On retrouve parfois dans ses placards, des vieux bijoux ou d’anciennes tocantes. Des pièces hors d’âge qui n’ont pas forcément une grande valeur, mais qui peuvent tout de même représenter quelques centaines d’euros à la revente.
 
Alors que les fêtes de fin d’années se profilent à l’horizon, et avec elles, de nombreux achats de cadeaux en perspective, vous allez avoir besoin d’argent… Dans ces conditions, pourquoi ne pas revendre ces vieilles bagues cabossées, cet ancien collier cassé, ce bracelet en or déformé ou cette montre de poche en or de l’arrière-grand-père ?
 
Sachez cependant que si vous désirez revendre ces métaux précieux en or, argent, platine à un bijoutier ou à une boutique spécialisée dans le rachat de métaux précieux, il est important que vous connaissiez vos droits en la matière...
 
C’est dans cet esprit que l’INC a publié sur son site Internet une fiche pratique qui vous donne les clés pour la revente de ces produits et surtout, qui vous informe sur vos recours en cas de problème :
- vous devez être informé sur les prix (l'affichage doit être clair, visible et lisible sur le lieu de réception du public...) ;
- le professionnel est tenu de vous remettre un contrat écrit (un exemplaire vous est remis au moment de la conclusion...) ;
- le paiement en espèces est interdit (le paiement ne peut être effectué que par virement sur un compte ouvert à votre nom ou par chèque barré...) ;
- vous pouvez changer d'avis (vous bénéficiez d'un droit de rétractation sauf pour les opérations d'or investissement...) ;
- si vous vendez sur internet ou à votre domicile, le professionnel doit respecter certaines règles (information sur les prix, remise d'un contrat, droit de rétraction de 48 heures...) ;
- vos recours (en cas de litige, prendre contact avec une association de consommateurs en vue d'un règlement amiable ou saisir le médiateur de la consommation...).

Source