Sommaire
Article publié le 11/12/2014 à 04:00 | Lu 768 fois

Audi TT 2.0 TFSI Quattro : ce Coupé TT est désormais une référence classique

Symbole du haut de gamme dans le monde, Audi est présent dans toutes les catégories. Magnifiquement dessiné par Peter Schreyer, le TT apparu en 1998, s’offre aujourd’hui un renouveau rendu indispensable face à une concurrence de plus en plus présente…


Audi TT 2.0 TFSI Quattro
Avec une concurrence moins visible, ce n’est pas le RCZ de Peugeot ou le Cayman de Porsche qui lui font de l’ombre, mais néanmoins bien réelle, le TT semblait dormir sur ses lauriers. Après un premier remaniement en 2006, le coupé Audi s’offre aujourd’hui une sérieuse remise à niveau. Bien sûr l’esprit du TT Concept présenté au salon de Francfort 1995 est toujours présent mais les rondeurs bios ont cédé la place à des arêtes et à des lignes plus tendues qui dynamisent sa silhouette.
 
La rupture la plus flagrante réside dans l’adoption d’une calandre plus imposante d’où les anneaux disparaissent pour se retrouver sur le capot. Dans le même esprit, le troisième feu de stop s’intègre dans une ligne ultrafine qui court sur toute la largeur du coffre. Un effet de style particulièrement réussi. Quant aux proportions, elles offrent un équilibre idéal. Dans une longueur identique, l’empattement a été légèrement rallongé tandis que les porte-à-faux sont légèrement raccourcis.
 
Nouveauté totale pour l’habitacle qui bénéficie d’un tableau de bord totalement repensé. La partie centrale est occupée, à l’ancienne, par des bouches d’aérations circulaires tandis que toute l’instrumentation est regroupée dans un écran placé derrière le volant. Les classiques compteurs deviennent ici virtuels tout en affichant un aspect analogique particulièrement réaliste. Avec des dimensions de lecture confortables, cet écran intègre également un GPS et l’ensemble Audio. Si cet ensemble s’avère très pratique, cela fruste le passager qui n’a plus d’accès direct au GPS hormis par la commande installée sur la console centrale.
 
Véritable sportive, l’Audi coupé TT se comporte comme un kart sur la route. Agile et vive, emprunter des routes de montagne à son volant devient une source de plaisir. La direction est agréable, réactive et précise. En revanche, la suspension devient très vite inconfortable et sèche, particulièrement en version sport.  Les jantes de 20 pouces qui équipaient notre voiture d’essai sont d’ailleurs absolument à éviter pour le confort du dos. De surcroît, sur une route de montagne, c’est un phénomène de pompage qui s’est révélé sur des portions un peu dégradées. Cela gâche un peu le plaisir de rouler et s’avère vite fatiguant.
 
Comme à l’habitude chez Audi, la présentation de l’habitacle est irréprochable et se signale par une qualité des matériaux parfaite. Il convient de souligner également l’excellence des sièges qui apportent un maintien parfait. Indispensable sur une sportive. Seule manque une poignée de maintien haute pour le passager. Face à une Peugeot RCZ  au design déséquilibré dans ses proportions et une Porsche Cayman trop chère, la nouvelle mouture du coupé TT a encore de beaux jours devant lui.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

L’Audi TT 2.O TFSI en chiffres

Audi TT 2.0 TFSI Quattro
Moteur essence 4 cylindres en ligne – 1 984 cm3 (85 x 96 mm) 230 ch à 4 500/6 200tr/min – 370 Nm à 1600 tr/min – Boîte S Tronic 6 rapports
Dimensions : 418 x nc x nc cm, empattement : 251 cm
Poids : 1 335

Pneumatiques 225/50 R17

Vitesse : 250 km/h
Accélération de 0 à 100 km/h : 5,3 s

Émissions de CO2 : 149 gr/km

Prix : 49.700 euros

Audi TT 2.0 TFSI Quattro : ce Coupé TT est désormais une référence classique

Audi TT 2.0 TFSI Quattro : ce Coupé TT est désormais une référence classique

Audi TT 2.0 TFSI Quattro : ce Coupé TT est désormais une référence classique