Sommaire
Article publié le 02/06/2020 à 01:00 | Lu 2328 fois

SCPI : la formule d'épargne gagnante pour les retraités




La hausse de notre pouvoir d’achat est une préoccupation qui nous concerne tous, et ce quel que soit notre âge. Inquiets de l’évolution du niveau de leurs pensions, les retraités sont donc particulièrement concernés par le fait de trouver les meilleures solutions d’épargne pouvant venir accroître leur pouvoir d’achat. Dans ces conditions, l’achat de parts de sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI demeure une solution à la fois simple et performante répondant à un besoin immédiat : celui de percevoir régulièrement des revenus complémentaires pour améliorer son train de vie.


La retraite devrait être une période au cours de laquelle chacun doit profiter de la vie et non s’inquiéter en raison de revenus qui auraient tendance à diminuer. Il est donc nécessaire de trouver des solutions rapides et efficaces afin de placer le mieux que l’on peut l’argent que l’on a économisé au cours de sa vie active pour en tirer les fruits les plus importants.
 
Il ne s’agit certes pas de s’improviser spéculateur boursier du jour au lendemain ou de se lancer en immobilier dans des opérations de marchand de biens mais plutôt de trouver un juste équilibre entre la rémunération de son épargne, sa durée d’immobilisation, et les perspectives de valorisation de son patrimoine.
 
La réalisation d’investissements rapportant autour de 6% demeure ainsi totalement possible, et ce sur un support pérenne, à savoir l’immobilier. Pour concrétiser cet objectif, il suffit d’acheter des parts de sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI en se faisant préalablement conseiller par des professionnels de ces produits d’épargne immobilière assistée. Voici la marche à suivre pour réussir son investissement en parts de SCPI.

Pourquoi l’achat de parts de SCPI constitue-t-il une solution d’épargne très pertinente pour les retraités à condition de se faire bien conseiller ?

Les retraités disposent certes de temps mais n’ont pas nécessairement envie de se lancer dans des achats immobiliers en direct. Ils savent que c’est long, compliqué et souvent, porteur de désillusions. Ils ne possèdent en outre généralement pas les moyens de diversifier suffisamment leurs investissements, pour mutualiser les risques.
 
L’idée d’investir en immobilier demeure toutefois séduisante. Mais où investir en immobilier ? et surtout comment investir en immobilier sans souci ?
 
En achetant des parts de sociétés civiles de placement immobilier, les retraités délèguent à une société de gestion celle du patrimoine immobilier possédé par la SCPI. Cette dernière peut certes investir en immobilier d’habitation, mais surtout en immobilier d’entreprise.
 
Cette expression regroupe les bureaux, l’immobilier commercial, l’immobilier de loisirs, l’immobilier logistique (entrepôts et locaux d’activités) et l’immobilier en lien avec la santé, la petite enfance et l’éducation.
 
Lionel Benhamou, l’un des associés de La Centrale des SCPI, le premier comparateur Internet des SCPI (www.centraledesscpi.com) observe que « de nombreux retraités ont compris qu’ils auront besoin de revenus supplémentaires lorsqu’ils entreront dans le quatrième âge. Notre métier consiste à les aider à mobiliser au mieux leur patrimoine pour qu’ils puissent, le moment venu, disposer du pouvoir d’achat maximal. Ces personnes n’hésitent donc pas à nous contacter au 01.44.56.00.23 pour bénéficier d’une étude patrimoniale gratuite et de conseils personnalisés. »
 
La force des SCPI réside à la fois dans la mutualisation des actifs dans lesquels ces boucliers patrimoniaux investissent comme sus-indiqué mais également dans une mutualisation géographique, certes en France, mais également en Europe.
 
Investir dans les meilleurs actifs immobiliers permet donc de parvenir à ce rendement annuel autour de 6% pour les meilleures SCPI de rendement. Notons que cette performance est très supérieure à celle offerte par le livret A et par l’épargne réglementée mais également par les contrats d’assurance-vie en euros. Mieux, le prix des parts des SCPI augmente concomitamment à la hausse de la valeur des immeubles qui composent leurs patrimoines.

Pourquoi les retraités sont-ils plus spécifiquement attirés par les SCPI investies en immobilier de la santé ?

Si les questions de santé nous concernent tous, il n’est pas étonnant qu’elles préoccupent particulièrement les retraités. Beaucoup d’entre eux ont, en outre, encore leurs parents dont certains vivent dans des EHPAD.
 
Aussi, quoi de plus logique d’investir dans ce type de projet immobilier ? Les deux SCPI les plus investies dans le secteur de la santé sont Pierval Santé, comme son nom l’indique, et Primovie dans une moindre mesure. Ces deux SCPI qui possèdent des portefeuilles d’actifs très diversifiés et très solides font partie des meilleures SCPI pour la retraite.
 
Ainsi, Pierval Santé, gérée par Euryale Asset Management, n’a jamais rapporté moins de 5% à ses associés porteurs de parts depuis sa création. Précisons que l’immobilier de la santé couvre une large palette d’investissements immobiliers avec certes des murs d’EHPAD, mais également des murs de cliniques, de cabinets médicaux, de centres de dialyse, des maisons de santé… Le marché est en pleine expansion et ce dans tous les pays européens.
 
Toutefois, ainsi que le relève Gabriela Kockova, manager au sein de La Centrale des SCPI : « Il ne serait pas judicieux d’inciter nos clients à mettre tous leurs œufs dans le même panier. C’est pourquoi, lorsqu’ils viennent nous rencontrer dans notre boutique du 15 rue Saint-Roch à Paris (75001), nous proposons à nos clients de leur créer leur portefeuille multi-SCPI et multi-typologies sur-mesure en fonction de leurs capacités d’épargne sachant qu’il est possible d’acheter ses parts de SCPI de rendement, au comptant, à crédit et en démembrement temporaire de propriété. Nous mixons actuellement les SCPI santé avec des SCPI e-commerce et logistique comme Interpierre France et Activimmo mais également avec des SCPI d’habitation comme Kyaneos Pierre. »
 
Il existe donc autant de portefeuilles que d’investisseurs grâce à un choix de SCPI très important. De nouvelles SCPI sont créées, d’autres fusionnent et le marché de la pierre digitale évolue tout comme la société.
 
Plus d’un million de Français possèdent des parts de SCPI dont de très nombreux retraités qui pourront le cas échéant les transmettre à leurs enfants dans le cadre de donations, voire lors de leur succession.
 
Investir en immobilier via l’achat de parts de SCPI, lorsque l’opération est réalisée de manière rationnelle avec le concours de spécialistes de la question permet de ne plus s’inquiéter de son avenir et de faire plaisir à ceux que l’on aime, avant éventuellement d’utiliser cet argent pour vivre du mieux possible ses dernières années de vie. Parmi ces experts spécialisés dans le placement SCPI, il existe des plateformes digitales comme La Centrale des SCPI qui vous aident à choisir les meilleures SCPI au 01 44 56 00 23.

​Découvrez les mécanismes de fonctionnement de la SCPI en vidéo :


 

Avertissement

L'investissement dans une SCPI n'est pas garanti, tant du point de vue des dividendes perçus que de celui de la préservation du capital. Les SCPI dépendent en effet des fluctuations des marchés immobiliers.

Avant toute décision d'achat de parts de SCPI, faites-vous conseiller par un professionnel afin d'être certain(e) que ce placement correspond à votre profil patrimonial.
 
Enfin, comme tout investissement immobilier, tenez compte du fait que les SCPI sont des placements de long terme dont la durée de détention minimale ne saurait être inférieure à huit ans.