Sommaire
Article publié le 20/11/2020 à 10:33 | Lu 503 fois

Dans tes yeux : originale exposition photographique sur la DMLA humide




Le laboratoire pharmaceutique Novartis, en collaboration avec l’Association DMLA et Retina France, s’engage auprès des patients atteints de la forme humide de dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) à travers une campagne de sensibilisation intitulée « Dans tes yeux », dédiée aux proches, autour de cette pathologie.


Cette campagne, pour le moins originale, cherche à sensibiliser le grand public, et notamment les seniors, sur l’importance de la relation entre le patient et son aidant. Pour ce faire, les organisateurs ont fait appel au photographe Ambroise Tézenas, afin de traduire, à travers ses yeux d’artiste, le regard des patients atteints de DMLA et souligner le rôle majeur du proche dans leur quotidien.
 
Plus concrètement, il s’agit d’une exposition photographique interactive immersive qui est visible sur  le site DMLAinfo.fr. A travers une série de trente clichés réalisés par Ambroise Tézenas et de témoignages, le visiteur peut s’immerger dans le quotidien des patients et partager leur vision du monde.
 
Le photographe s’est immergé dans le quotidien des patients, leurs perceptions et leurs regards pour révéler au plus grand nombre leur vision au jour le jour, à travers ses images qui vous plongeront dans cet univers méconnu.
 
Jeanne, Colette et Marc partagent ainsi leur vie de tous les jours et présentent le rôle central de leurs proches. Les proches aidants sont des piliers qui soutiennent et aident à supporter le fardeau de la maladie, « De la part de mes proches, j’ai eu tout ce que je pouvais souhaiter. Ils ne m’ont pas considérée comme diminuée, ils m’ont juste accompagnée », remercie Jeanne.
 
Ils encouragent le patient. « Marc a manifesté une certaine lassitude et je lui ai dit : « ce n’est pas le moment de baisser les bras » », témoigne Michelle, épouse de Marc. Ils l’aident à conserver son autonomie « Mon mari me soutient en m’accompagnant dans la vie de tous les jours, bien que j’essaye de faire beaucoup de choses toute seule pour garder une certaine autonomie », explique Colette.
 
Comme le souligne Luc Licari, directeur associé de Retina France « il existe de nombreux témoignages en format vidéo mais l’option de l’image fixe, comme dans l’esprit des grands de la photographie Brassai, Cartier-Bresson, Doisneau ou Dieuzaide nous a, d’entrée de jeu, convaincus. L’ajout du son (…) permettra à tous les publics d’entrer dans le périple visuel que vivent les personnes atteintes de DMLA. »
 
Bien que la DMLA humide soit une maladie méconnue du grand public, elle est pourtant la première cause de handicap visuel chez les plus de 50 ans dans les pays industrialisés. Cette pathologie exige d’être surveillée tout au long de la vie des patients avec des visites régulières chez l’ophtalmologue.