Serge Guérin : rajeunir le regard sur l'intergénération

Oui, la société prend de l’âge. Oui, c’est une bonne nouvelle. Oui, les seniors représentent plus du quart de la population, avec des identités multiples, des attentes plurielles, des modes vie différents… Oui, les jeunes comme les seniors estiment que les liens entre les générations sont hyper importants.


Serge GUERIN ©Serge Guerrin
Bref, le désir d’intergénération se porte bien, mais les liens sociaux beaucoup moins… C’est ce que montre de façon très significative le passionnant baromètre des relations intergénérationnelles OpinionWay pour le Service Civique Solidarités Seniors.
 
Dans notre société très clivée, il est intéressant de voir que plus des deux tiers des 16-25 comme des plus de 65 ans s’accordent sur le fait que les liens entre les deux générations sont insuffisants.
 
Ce constat -qui est plus qu’un sentiment- augmente de 6 points chez les plus jeunes, pour atteindre 67% et se stabilise à 72% chez les plus âgés.
 
Une des formes majeures de l’exercice de l’altérité, c’est bien l’échange concret avec des personnes d’une autre appartenance générationnelle et hors des relations familiales.
 
Or, ce désir est manifeste : 67% des jeunes et 75% des seniors l’affirment. Un raz de marée ! Un signal faible parmi les plus intéressants de cette étude nous vient des raisons données pour expliquer le manque de temps passé entre les deux générations, seulement 14% des jeunes affirment avoir de mauvaises relations avec des seniors.
 
Dans la situation inverse, le chiffre tombe même à un tout petit 4%...
 
Rappelons qu’aujourd’hui l’intergénération se conjugue sur le mode de la réciprocité. C’est un levier qui contribue au bien vieillir, par l’écoute, la valorisation des jeunes comme des seniors, le soutien concret aux aînés fragilisés et la lutte contre l’isolement.
 
Chacun peut apporter à l’autre, et c’est exactement ce qui est mis en exergue par le baromètre. Le partage de connaissance et d’expérience est évoqué par 62% des jeunes et 77% des seniors, ou encore la possibilité de bénéficier d’une autre manière de voir les choses, citée par 47% des juniors et 50% des âgés.
 
L’aide pratique des jeunes est citée par 26 % des seniors. Un chiffre significatif.
 
Enfin, dans une société de communication qui parfois ne sait plus permettre l’écoute, signalons que la « simple » attention à l’autre est citée par 42% des seniors et même 49% des jeunes. Savoir écouter, c’est déjà soutenir l’autre. D’un côté, l’aider à bien grandir, de l’autre, l’aider à bien vieillir.

Et si les vieux aussi sauvaient la planète ?
Et si les vieux aussi sauvaient la planète ?
sur 5 étoiles

Un livre informatif et captivant, qui nous montre que chaque génération a un rôle à jouer pour l'avenir de notre planète. Ne manquez pas cet appel à l'action pour une société plus juste et durable.


Publié le 01/05/2024 à 01:00 | Lu 4636 fois