Sommaire
Article publié le 03/06/2020 à 08:13 | Lu 2424 fois

Une madeleine pour lutter contre la dénutrition des ainés en France




La société Nutrisens, spécialisée dans la nutrition santé (et dans la dénutrition par voie de conséquence) propose toute une gamme de produits visant à réduire les risques de dénutrition. Après son petit pain lancé en 2017, c’est au tour de sa madeleine hyperprotéinée et hypercalorique de voir le jour !


En 2007, la Haute autorité de santé (HAS) donnait l’alerte : entre 15 et 38% des personnes âgées vivant en maisons de retraite étaient en état de dénutrition, soit 270.000 résidents en EHPAD tout de même… Sans compter les 400.000 vivant à domicile.
 
Or, qui dit dénutrition, dit perte de poids et sarcopénie, ce qui a des conséquences lourdes (voire parfois fatales à terme) sur la qualité du vieillissement, sur la qualité de vie et augmentent les risques de dépendance. Plus de dix ans plus tard, les choses n’ont pas trop changé…
 
En vieillissant, contrairement à ce qu’on imagine, les besoins nutritionnels en protéines augmentent. Chez les ainés, il y a un risque évident qu'ils ne couvrent plus leurs besoins. Avec les années, le capital musculaire est mis à mal et plus de protéines sont nécessaires pour le préserver pour éviter la sarcopénie.
 
La sarcopénie est définie par une perte progressive et généralisée de la masse, de la force et de la qualité de l'ensemble de la musculature dès l'âge de 50 ans, pouvant conduire à terme, à une diminution supérieure à 30% de la masse musculaire initiale.
 
Ses conséquences sont nombreuses : augmentation du risque de chutes (première cause de décès liée à une blessure chez les plus de 65 ans), augmentation de la durée d'hospitalisation, des risques infectieux, de la dépendance des personnes touchées.
 
Après son petit pain lancé en 2017 (remboursé par la Sécu), cette année, Nutrisens arrive avec une madeline hyperprotéinée et hypercalorique. En effet, depuis le 2 juin dernier, Nutrisens propose un nouveau produit en pharmacie : une madeleine hyperprotéinée et hypercalorique à l’attention de patients dénutris qui sont remboursées par la sécurité sociale.
 
Cette commercialisation en pharmacie a été également attendue par les hôpitaux qui la donnent à leurs patients car ils pourront maintenant la leur prescrire lors de leur retour à domicile à la sortie d’une hospitalisation.
 
La volonté de Nutrisens, via les madeleines, est de redonner le goût de manger aux personnes dénutries grâce à des produits plaisir qui leur permettront de varier leurs prises de compléments nutritionnels oraux (CNO) et d’éviter la lassitude pour une meilleure observance, engendrant ainsi une sortie plus rapide de la maladie.
 
Rappelons que les CNO viennent complémenter l’alimentation de personnes dénutries qui ont des besoins en protéines et calories plus importantes. Les CNO peuvent être fournis dans les hôpitaux, les cliniques ou les EHPAD, et sont aussi délivrés en pharmacie sur prescription médicale et pris en charge dans ce cadre par la sécurité sociale.