Sommaire
Article publié le 24/02/2021 à 09:47 | Lu 6586 fois

Le grand âge : principale préoccupation des aidants




La restitution du baromètre 2021 de Responsage sur l’accompagnement social et le soutien aux salariés aidants a eu lieu cette semaine. Joël Riou, président-fondateur de Responsage, a présenté les chiffres et les idées clés de l’étude. Voici donc les grandes lignes relatives à la problématique des aidants et notamment des salariés aidants.


Contexte d’analyse des salariés aidants
Depuis sa création en 2013, la société Responsage s’est donnée pour mission d’accompagner les salariés aidants. Les demandes liées à cette mission passent pour la première fois en dessus des 50%. Cela traduit la croissance de l’activité liée aux contrats d’accompagnement social.
 
Quel est le profil d’un salarié aidant en 2020 ?
Le profil de l’aidant en 2020 est conforme au profil historique des aidants chez dans cette société : majoritairement une femme, en âge de s’occuper également de ses enfants, vivant en région parisienne.
 
Qui sont les aidés ?
Les personnes aidées restent majoritairement des personnes âgées. Elles habitent pour les trois quarts en province et sont donc souvent éloignées géographiquement de leurs aidants familiaux.
 
Que faut-il retenir de cette année 2020 ? Paradoxalement, un contexte conjoncturel 2020 très positif pour les aidants… En effet, l’année a été rythmée par de belles avancées en faveur des aidants. Ainsi, le 7 août a été promulguée la création d’un 5ème risque : « l’autonomie » et la création d’une branche spécifique du régime général dans le code de la Sécurité sociale.
 
Ce code prévoit que la perte d'autonomie et le besoin de soutien à l'autonomie sont des risques désormais assurés par l’Etat.
 
En outre, depuis le 1er octobre dernier, tout salarié faisant appel au congé de proche aidant peut bénéficier d’une allocation journalière d’un montant maximum de 52,08 euros.
 
Mais en revanche, un contexte de communication moins porteur en entreprise ! Le contexte inédit de l’année 2020 a pris le pas sur ces actualités. La majorité de nos clients n’a pas pu communiquer sur ces questions. L’urgence était ailleurs…
 
Plus concrètement, quelles sont alors les problématiques des salariés aidants ? Comme en 2019 , la majorité des demandes a pour sujet la mise en place ou l’augmentation des aides à domicile, que la personne aidée soit une personne âgée ou une personne en situation de handicap.
 
Les demandes relatives à l’entrée en EHPAD concernent 12% du volume total. Par ailleurs, 14% des salariés aidants expriment un sentiment d’épuisement, chiffre en hausse de 10% par rapport à l’année
précédente.
 
Autre point : la frontière entre vie professionnelle et vie personnelle se dilue, assez logiquement d’ailleurs, avec le télétravail… Le fait est que le monde du travail a entamé une révolution qui est appelée à durer. Et le télétravail en est un des symboles les plus visibles.
 
Ce bouleversement introduit la vie professionnelle dans l’univers familial. Avec ses atouts et
ses limites, avec les gagnants et les perdants du télétravail, notamment ceux dont l’activité
exige une présence dans l’entreprise.
 
De nouvelles fragilités vont apparaître au regard de la capacité des salariés à faire face à ce
nouveau monde. Les tendances observées en 2020 vont s’accentuer en 2021: problématiques budgétaires, difficultés de logement, stress face à l’isolement…
 
La cohérence entre les engagement sociétaux des entreprises et la réalité de leur mise en œuvre va être particulièrement surveillée, voire exigée par leurs salariés, leurs clients et leurs actionnaires. Et cela sera d’autant plus vrai pour les entreprises les plus performantes.
 
La porosité croissante entre vie professionnelle et vie personnelle va entrainer, également, un risque de confusion des rôles. Risque qu’il faudra bien avoir en tête dans la définition des objectifs de responsabilité sociale.