Sommaire
Article publié le 22/12/2021 à 06:00 | Lu 5642 fois

Vaccins Covid-19 : grosse réduction des risques de forme grave chez les quinquas et plus




Selon un récent communiqué de la DRESS* (ministère de la Santé), les vaccins réduiraient jusqu’à 90% le risque de développer une forme grave du Covid 19 pour les quinquas et plus et la protection vaccinale serait encore plus forte après une dose de rappel. Détails.


L’analyse de la troisième vague de l’épidémie de Covid-19 en France, qui a duré du 1er février au 31 mai 2021, chez les personnes âgées de 50 ans ou plus, fait apparaître une efficacité vaccinale élevée contre les formes symptomatiques et les formes sévères.
 
Une efficacité qui, selon la DRESS, croît au fur et à mesure de l’avancée dans le parcours vaccinal, jusqu’à l’obtention du statut vaccinal complet. À son pic, l’efficacité vaccinale d’un cycle vaccinal complet (sans rappel) atteindrait 85% contre les formes symptomatiques et 90% contre les formes sévères.
 
Toujours selon la DRESS, au cours de cette période, aucune baisse de l’efficacité vaccinale contre les formes sévères dans les quatre premiers mois suivant l’injection de la deuxième dose de vaccin ne serait mise en évidence. Quant aux efficacités vaccinales estimées, elles se distinguent très modérément entre classes d’âge et ne sont pas inférieures pour les personnes présentant des comorbidités.
 
A noter toutefois, que l’efficacité vaccinale contre les variants bêta et gamma semble inférieure à celles estimées pour le variant alpha et la version souche, mais elle reste tout de même supérieure à 70%. Depuis l’émergence du variant delta, on remarque une nette diminution dans le temps de l’efficacité vaccinale contre les formes symptomatiques, mais une baisse plus modérée contre les formes sévères.
 
Chez les quinquas et plus, l’efficacité vaccinale contre les formes symptomatiques culminerait dans le premier mois suivant la deuxième dose, puis déclinerait très nettement dès lors que la quatrième vague, attribuée au variant delta, est prise en compte dans l’analyse de la DRESS.
 
Elle descendrait même sous les 60% chez les personnes âgées de 50 ans ou plus, six mois après la complétude du parcours vaccinal ! En revanche, cette perte d’efficacité contre les formes symptomatiques ne se traduirait que très partiellement par un déclin dans l’efficacité vaccinale contre les hospitalisations, qui baisse beaucoup plus lentement et reste proche de 85% six mois après la complétude du parcours vaccinal.
 
Chez les personnes plus âgées, celles de 85 ans ou plus, l’efficacité vaccinale contre les formes symptomatiques baisse sous les 40% six mois après la complétude du parcours vaccinal, tout en restant supérieure à 70% contre les formes sévères donnant lieu à une hospitalisation.
 
Toujours selon la DRESS, la dose de rappel permettrait de faire remonter l’efficacité vaccinale à un niveau très élevé ! Ainsi, les premières estimations suggèrent une efficacité importante contre les formes symptomatiques (92%) et contre les hospitalisations (98%), estimations qui ne portent toutefois que sur des données jusqu’au 14 novembre 2021 (Omicron n’est donc pas pris en compte en l’occurrence).
 
Cette analyse de l’efficacité des vaccins a été publiée au cours des troisième et quatrième vagues de l’épidémie de Covid-19 en France -nous en sommes à la cinquième- dans un dossier intitulé « Estimation de l’efficacité vaccinale contre les formes graves de Covid-19 ».
 
Elle s’est centrée sur les personnes âgées de 50 ans ou plus, population qui concentre le plus de formes sévères de la maladie et qui est éligible plus précocement à la vaccination. Les résultats sont obtenus à partir de l’exploitation des bases de données contenant des informations exhaustives sur le dépistage (SI-DEP), la vaccination (VAC SI) et les hospitalisations (SI-VIC), entre le 1er février et le 14 novembre 2021.
 
*Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques





Dans la même rubrique
< >