Sommaire
Article publié le 21/06/2019 à 01:00 | Lu 728 fois

Vacances un peu trop sportives... attention aux blessures !

Pendant les vacances, alors que certains ont tendance à considérer le sport comme une simple activité de loisir et à le pratiquer sans préparation ni matériel adapté, d’autres profitent de l’occasion pour s’entrainer plus que d’habitude et parfois de façon trop zélée. Alors, oui le sport c’est bon pour la santé, mais attention aux blessures, surtout après 50 ans. Le point avec la Fédération française de chiropraxie.


Élongations et entorses
Les blessures les plus communes du sport affectent muscles, tendons et ligaments. Les tendons attachent les muscles aux os, tandis que les ligaments attachent les os entre eux. Une torsion importante au niveau d’une articulation peut conduire à une déchirure musculaire, on parle alors d’élongation, ou à une déchirure ligamentaire, dite entorse.
 
Ces déchirures peuvent être bénignes à sévères. Dans le cas de blessures bénignes, seules quelques fibres sont déchirées ou étirées. Dans les cas les plus graves, lorsqu’il y a déchirure sur toute l’épaisseur de la structure, ces blessures peuvent nécessiter une intervention chirurgicale.
 
L’entorse de la cheville est liée à la déchirure d’un ou plusieurs ligaments situés à l’extérieur de la cheville. Les ligaments du genou, notamment les ligaments de soutien situés à l’extérieur du genou et les ligaments de stabilisation situés à l’intérieur, peuvent également être déchirés. Le disque intervertébral, ligament situé entre les vertèbres, absorbe les chocs et peut également être déchiré, provoquant alors une saillie discale et/ou une hernie.
 
Les tendinopathies
Pour ceux qui s’entraînent trop, la sur-utilisation de certaines articulations peut provoquer des douleurs et des dysfonctionnements, dont la tendinopathie. Dans l’épaule, la coiffe des rotateurs s’inflamme, provoquant une tendinopathie. L’épicondylite du coude en est une autre forme. Elle affecte les tendons de l’extérieur du coude chez les joueurs de tennis et, chez les golfeurs, ceux de l’intérieur du coude.
 
Les fractures de stress
Certains sportifs s’exposent à la fracture de stress ou fracture de fatigue. Elle intervient lorsqu’une trop forte tension pèse sur un os. Cela peut arriver par exemple lorsqu’un coureur augmente trop rapidement le nombre de kilomètres courus lorsqu’il s’entraîne, plutôt que de progresser régulièrement.
 
On peut enfin évoquer la périostite tibiale. Cette pathologie se caractérise par une douleur qui est attribuée à des microtraumatismes répétés sur la surface à l’avant du tibia. Elle est répandue parmi les joggeurs, les marathoniens, mais également les (jet-)skieurs.
 
Comment diagnostiquer cette douleur de l’épaule ?
La douleur de l’épaule peut s’expliquer par des causes variées, comme des tensions musculaires, des blocages et inflammations articulaires ou bien par la compression d’un nerf. Pour établir s’il s’agit d’une tendinite de la coiffe des rotateurs, l’interrogatoire du patient et l’examen physique sont décisifs. En cas de doute, le recours à l’imagerie médicale permet de confirmer le diagnostic.

Blessures du sport et chiropraxie
Entorse, tendinopathie de l’épaule ou du coude, hernie : pour ces blessures, les soins chiropratiques peuvent contribuer à atténuer la douleur et permettre un rétablissement plus rapide. Avant même de se blesser, consulter un chiropracteur qui identifie les problèmes de posture ou d’appui concourt à la prévention des blessures. Le chiropracteur prodigue également des conseils visant à pratiquer le sport en toute sécurité.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Novembre 2019 - 01:00 Thermalies 2020 : les cures sportives