Sommaire
Article publié le 28/04/2022 à 01:00 | Lu 2941 fois

Trois artistes ont vécu dans une maison de retraite avec les résidents pendant un an...




Donner une autre vision de la maison de retraite (EHPAD) en l’ouvrant sur la culture artistique : tel était le défi de la résidence du Château du Réseau Omeris près de Lyon (69) avec la collaboration de trois artistes : Cendrine Genin, photographe, Ludovic Dusapin, artiste peintre et Sébastien Bluriot, musicien.


Plus concrètement, ce trio d’artistes a investi cette maison de retraite pendant toute une année y réalisant un travail artistique collectif et collaboratif avec les résidents.
 
Une véritable bouffée d’air pour ces personnes âgées, les plongeant à la fois dans leurs souvenirs grâce à l’art tout en les stimulant cognitivement, mais aussi en leur faisant découvrir des techniques musicales ou l’évasion par la peinture.
 
D’autre part, l’exposition qui permet de découvrir les œuvres des artistes réalisées en collaboration avec les résidents, est ouverte au public jusqu’au 31 mai 2022.
 
Dès ses premiers pas au sein de l’établissement et à la découverte des résidents, Cendrine Genin,
photographe et plasticienne, originaire du Beaujolais, s’est sentie inspirée par la devise du Réseau
Omeris : « Vous sentir chez vous, c’est possible chez nous ». Ces portraits veulent rendre visible
l’invisible, notamment l’investissement émotionnel des résidents, des soignants et des familles. »,
explique-t-elle. Une dizaine de portraits de résidents et de photographies de leurs lieux de vies sont ainsi exposés.
 
Pour Ludovic Dusapin, artiste peintre de 36 ans : « L’idée était simple : faire de l’EHPAD un lieu
d’exposition et d’échange artistique. La rencontre de ces deux univers, qui semblent opposés, est finalement une évidence. L’art est destiné à être partagé par le plus grand nombre, il est un reflet du monde par les yeux de l’artiste. Alors partager cela dans ce lieu de vie, de travail, d’accompagnement et de soin devient limpide ». Il a travaillé avec les résidents autour d’une dizaine de tableaux à colorier. Une toile unique, reflet de cette rencontre, est visible au sein de l’exposition.
 
Enfin, Sébastien Bluriot, musicien spécialisé en percussions corporelles et musiques numériques, a proposé aux résidents une initiation autour des percussions, de la guitare, des percussions corporelles, de la musique numérique et de la voix. Sous forme de témoignages à travers la rencontre et le partage, ces moments de vie et de confiance sur fond de nostalgie nous embarquent dans l’intime. Cette collaboration donne à voir un atelier de peinture et de musique sur le thème universel de la mer.
 
« Au fur et à mesure, les artistes ont réussi à s’intégrer dans le quotidien de la résidence du Château et à proposer aux résidents des activités qui leur ont fait beaucoup de bien. Initiation à l’écriture, groupes de parole en lien avec la psychologue, coloriage à partir de tableaux, percussions corporelles et guitare, ces ateliers sont essentiels afin de permettre à nos résidents de conserver une stimulation cognitive » témoigne Pierre Verdier, coordinateur de l’animation à l’EHPAD du Château, et référent de cet événement.
 
Et de poursuivre : « réunir l’ensemble de ce processus créatif en une exposition est un formidable moyen de mettre en valeur les artistes, les soignants, mais surtout les résidents et leurs familles. Nous voulons montrer que l’art et la vie en EHPAD doivent cohabiter ».