Sommaire
Article publié le 23/07/2019 à 09:55 | Lu 1246 fois

Toulouse : Inspire, lancement d'une grande étude sur le vieillissement

Permettre au plus grand nombre de rester en bonne santé et d’être autonome le plus longtemps possible. Tel est l’enjeu auquel le projet Inspire se propose de répondre avec cette grande étude. Dès aujourd’hui, le CHU de Toulouse et ses partenaires* souhaitent promouvoir un vieillissement en bonne santé, c’est-à-dire « le processus de développement et de maintien des capacités fonctionnelles qui permet aux personnes âgées d’accéder au bien-être » au sens de l’OMS.


Toulouse : Inspire, lancement d'une grande étude sur le vieillissement
Porté par le professeur Bruno Vellas en collaboration avec le professeur Louis Casteilla, ce grand projet scientifique propose un nouveau modèle de vieillissement fondé sur des approches de recherche et de soins innovantes ; il sera mis en place sur une durée de dix ans et reposera sur trois aspects fondamentaux :
 
D’une part, il s’agira d’identifier des marqueurs biologiques du vieillissement à partir de cohortes humaines et animales permettant des applications cliniques à partir d'une découverte en recherche fondamentale. D’autre part, il s’agira de mesurer et de suivre de façon régulière les capacités fonctionnelles à l’aide d’outils digitaux développés avec l’OMS.

Cela doit permettre de déterminer en temps réel les causes de perte de fonctions, leurs processus biologiques et de mettre en place des programmes de prévention de la dépendance sur l’ensemble de l’Occitanie. Enfin, Inspire vise à identifier les pistes thérapeutiques futures ciblant les mécanismes du vieillissement pour prévenir les pathologies liées au vieillissement.
 
Cette plateforme a plus spécifiquement pour objectif de mettre à disposition de la communauté scientifique académique et industrielle, des données et des ressources, issues de l’homme et l’animal. Cela permettra également le développement de nouvelles technologies dédiées à l’évaluation et au suivi « à distance » des capacités fonctionnelles à partir de l’âge adulte (dès 30 ans) jusqu’aux âges les plus avancés (plus de 100 ans).
 
Pour ce faire, les équipes vont s’appuyer sur la cohorte humaine de recherche INSPIRE, comptant 1.000 sujets volontaires ; une première au niveau mondial en terme d’étude sur le vieillissement. Le recrutement des volontaires commencera dès l’automne 2019 et s’étendra sur deux ans. Les participants seront évalués au Gérontopôle du CHU de Toulouse et suivis sur une durée pouvant aller jusqu’à dix ans.
 
Cependant, afin de maintenir cet effectif de 1 000 sujets, des recrutements supplémentaires pourront être nécessaires tout au long de l'étude. Les participants seront vus tous les ans. Entre chaque visite, ils devront se soumettre à une autoévaluation via un questionnaire en ligne ICOPE. En fonction du résultat ils pourront être vus à domicile ou au CHU en cours d’année.
 
D’autres sujets seront inclus sur le long terme. Parallèlement, sera mise en place une cohorte de recherche animale miroir de la cohorte humaine et spécifiquement dédiées à la compréhension des mécanismes biologiques fondamentaux du vieillissement et de nouvelles cibles.
 
In fine, l’ambition de ce projet est de développer une vision intégrative du vieillissement biologique et de favoriser la découverte de biomarqueurs du vieillissement ainsi que le développement de nouvelles technologies pour l’évaluation et le suivi à distance des capacités fonctionnelles. Ces découvertes devrait déboucher à leur tour sur de nouvelles voies pour de nouvelles stratégies ainsi que des traitements pour maintenir et récupérer des niveaux optimaux de capacités fonctionnelles.
 
Rappelons que le Gérontopôle du CHU de Toulouse collabore avec l’OMS pour la fragilité, la recherche clinique et la formation en gériatrie. Cette structure est reconnue comme un pôle de référence gériatrique, au niveau national et international, en particulier grâce à ses travaux de recherche sur la fragilité.
 
*l’Université Toulouse III - Paul Sabatier, l’Inserm et le CNRS





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Août 2019 - 09:04 Hypoglycémie : attention au sur-traitement