Sommaire
Article publié le 16/11/2010 à 10:25 | Lu 2510 fois

Suisse : pas de tarifs seniors dans les transports publics avant 9 heures du matin…

Les seniors suisses ne sont pas contents ! En effet, les aînés bénéficiant des tarifs réduits (AVS) dans les transports en commun du canton de Vaud (chef-lieu Lausanne) ne pourront plus profiter des bus, des métros ou des trains avant 9 heures du matin…


En effet, selon une mesure prise par les transports publics de la région (Communauté tarifaire vaudoise), à partir du 12 décembre 2010, les tarifs Mobilis* subiront plusieurs changements.

Et parmi les modifications tarifaires, : « les abonnements pour les retraités ne permettront plus de déplacements avant 9h du matin » remarque Avivo Lausanne (organisation locale de défense des retraités) sur son site Internet.

Et de préciser : « la mesure paraît répondre à une volonté de désengorger les transports du matin. Mais il n’est pas certain qu’elle s’adapte aux horaires des seniors. Ceux-ci ne sont de loin pas tous des adeptes de la grasse matinée ; l’impossibilité de prendre des engagements avant 9h30 ou 10h pourra leur poser problème pour leurs rendez-vous médicaux, leurs engagements associatifs ou leurs services en tant que grands-parents, tout comme pour les excursions. L’abonnement « senior » n’est donc plus une mesure pour favoriser la mobilité des retraités et pour reconnaître la baisse de revenus découlant généralement de la retraite, mais une offre pour lève-tard, bénéficiant d’un rabais en échange d’une limitation de l’accès aux transports publics (…) Cette mesure, introduite en catimini, est discriminatoire et inutile ! »

L’association vient d’ailleurs de lancer une pétition pour tenter de faire revenir les entreprises de transports publics sur leur décision. Mais Avivo Lausanne, n’est pas seul à pester contre cette décision…

Dans le quotidien 24heures.ch on peut découvrir le témoignage de Marlyse Borgeaud, 74 ans, une enseignante à la retraite qui fait ses courses le matin au supermarché : « J’aime bien venir ici avant qu’il n’y ait beaucoup de monde. Cette mesure est discriminatoire, même si je peux la comprendre. Ce matin, j’ai pris le bus, il y avait beaucoup de jeunes assis et des personnes âgées debout. Il serait plus utile d’apprendre à ces jeunes à respecter les vieux, plutôt que de vouloir chasser les personnes âgées des transports publics aux heures de pointe ! »

Toujours selon ce quotidien, cette mesure concernerait près de 7.000 personnes possédant actuellement un abonnement senior Mobilis.

*Mobilis est le titre de transport unique valable sur l'ensemble du périmètre de la communauté tarifaire vaudoise et ses 199 communes.