Sommaire
Article publié le 04/04/2022 à 09:29 | Lu 5450 fois

Silver Vox : une grande étude pour mieux comprendre les attentes des seniors




Alors que les différentes générations de seniors représentent une part plus importante de notre population, l’Institut CSA Research a souhaité interroger ces générations pour leur donner la parole sur des questions sociétales, économiques, sociales et aider les marques à mieux les comprendre.
A ce titre, l’étude Silver Vox, composée de 8 thèmes (héritage, retraite, santé, politique, media, ...) sera dévoilée au fur et à mesure dans les semaines à venir.


Si les Millennials et la GenZ sont étudiés sous toutes les coutures par les experts du marketing, quid des plus de 50 ans ?
 
Seniors, génération X ou encore boomers, ils représentent pourtant un tiers des internautes et comptent pour la moitié des dépenses de consommation et restent très captifs dans des univers aussi variés que la finance, l’immobilier, la santé mais également le tourisme, l’automobile, le luxe... Et pourtant, peu nombreuses sont les occasions pour eux de faire entendre leur voix.
 
Les seniors interrogés lors de cette étude auraient une meilleure perception de leur pouvoir d’achat que le grand public. Ainsi, 20% des 50 ans et plus estiment avoir un pouvoir d’achat élevé, même si la majorité d’entre eux (57%) déclarent qu’il a diminué en 2021. Cette affirmation (sans trop de surprise) semble encore plus forte chez les retraités (62%). Pratiquement les deux-tiers…
 
Toutefois leur capacité d’épargne reste forte : ainsi, plus de la moitié des 50 ans et plus (55%) parvient à mettre de l’argent de côté contre 44% chez les Français de plus de 18 ans.
 
Au quotidien et au travail, les seniors actifs se sentent plutôt bien : ils y accordent une note moyenne de 7/10 mais plus important encore, ils ne ressentent pas leur âge comme étant un frein à leur vie professionnelle (pour les deux-tiers) et se sentent acceptés par leurs collègues à une très large majorité (92%).
 
En revanche, cette étude note un bilan plus en demi-teinte pour les actifs en fin de carrière (ceux âgés de 60 ans et plus), puisque près de la moitié (46%) perçoit l’âge comme un frein et plus du quart (27%) se sent poussé vers la sortie en raison de l’âge !
 
Plus largement, un tiers des seniors craint de perdre leur emploi en raison de leur âge et ce chiffre grimpe à 4 sur 10 parmi les ouvriers. L’âgisme est une réalité au quotidien !
 
Toujours selon cette vaste étude, on remarque aussi que les inégalités se creusent entre catégories socio-professionnelles face à l’allongement des carrières. Si globalement les CSP+ et CSP- trouvent leur poste bien adapté à leur âge (81% vs 77%), les CSP- se sentent moins prêtes physiquement à faire le même métier en vieillissant (64% vs 78%) et suivent des formations moins régulièrement que les CSP+ (40% vs 51%). 
 
L’âge idéal pour partir à la retraite se situerait donc à 60 ans pour 44% des 45 ans et plus (soit 2 années de moins que l’âge légal) mais 41% d’entre eux sont prêts à repousser cette date de 4 ans en moyenne, pour bénéficier d’une pension plus importante. Par ailleurs, si le sujet de la retraite est perçu de manière plutôt positive par les 50 ans, les 45-49 ans l’appréhendent davantage.





AD



ARTICLES LES +