Sommaire
Article publié le 02/06/2021 à 10:19 | Lu 2551 fois

Schnock, la vie en vieux : un beau reportage sur les seniors à revoir




Dans ce reportage diffusé hier soir sur France 2, Antonin Boutinard Rouelle et Laurent Follea, deux réalisateurs de trente ans ont souhaité dresser le portrait de seniors de 63 à 92 ans, vivant un tournant de leur existence. Un documentaire à voir ce mardi 1er juin, à 22 h 45, sur France 2.


Copyright Laurent FOLLEA Antonin BOUTINARD ROUELLE 2020
Depuis quelques années, des reportages « grand public » s’intéressent au quotidien des personnes âgées, des retraités et plus généralement, des seniors. C’est le cas de Schnock, la vie en vieux qui vient d’être diffusé hier soir sur France 2 (à voir en replay).
 
Dans cette émission de 60 minutes qui a demandé deux ans de travail, Antonin Boutinard Rouelle et Laurent Follea, 60 ans à eux deux, ont dirigé leur caméra sur des Français âgé de 63 à 92 ans (même si l’âge des protagonistes n’est sciemment pas mentionné dans le reportage).
 
Françoise, Marie-France, Paul, Marcel, Claudette, Henri, Janine… En tout, une dizaine de personnes. Certes, elles sont « vieilles », mais elles ont encore des choses à dire et des choses à vivre, même si elles sont chacune à un tournant de leur existence (rappelons à ce titre, que le passage à la retraite est une « véritable rupture de vie »).
 
Comme le souligne Antonin Boutinard Rouelle dans le quotidien Ouest-France, « on voulait un nom qui donne une idée du contenu du documentaire et qui ressemble à ce que l’on souhaitait faire : porter, sur la vieillesse, un regard de jeunes que l’on revendique, sur le fond et sur la forme, un regard tendre, avec beaucoup de complicité ».

De son côté, Laurent Follea, précise : « on voulait donner la parole à ces gens-là, montrer qu’ils peuvent être beaux, touchants, drôles, hauts en couleur, intenses. C’est la raison d’être du film ».
 
La presse est unanime sur ce reportage : pour Ouest France, c’est « Beau, brut, émouvant et servi par une photographie remarquable ». Pour Télé-Loisirs, il s’agit d’ « Un portrait croisé de personnes charismatiques qui partagent une capacité d’introspection et de réflexion rares ».

Pour Télérama, « Leur franchise émeut, car il est impossible de ne pas retrouver nos vies dans les leurs. Et leur sagesse donne de beaux moments d’espièglerie et de poésie… ». Enfin, pour Le Figaro Magazine, il s’agit « d’un film très doux, beau à voir (…) et tendre, tout le temps. (…) Une réussite de plus à mettre à l’actif d’Infrarouge ».