Quand les grands-mères deviennent les ambassadrices... de la viande de veau !

Créatrice de lien social, la cuisine se révèle dans une nouvelle enquête* Opinion Way réalisée pour le compter d’INTERBEV** Veaux, comme étant le premier vecteur de lien intergénérationnel au sein des familles françaises, autour d’une figure clé : la grand-mère qui, pour une majorité (88%) des Français reste au cœur de la transmission du patrimoine culinaire. Elles deviennent ainsi, les ambassadrices de la viande de veau.





La famille serait donc selon cette nouvelle enquête, et sans trop de surprise d’ailleurs, le premier vecteur de transmission du capital culinaire. Ainsi, 83% des Français estiment que ce patrimoine se transmettrait avant tout au sein des familles, bien loin devant les livres de cuisine (53%)
 
De fait, une très large majorité (93%) des sondés estiment que cette transmission de l’art culinaire permet d’entretenir le lien entre les générations : parents et grands-parents étant perçus comme étant les principaux acteurs de la transmission (à respectivement 79% et 78%).
 
Autre point : 43% des sondés considèrent que la tradition culinaire occupe une place importante au sein des éléments constitutifs du patrimoine culturel avec l’agriculture mais tout de même, après la langue française (74%).
 
Il est d’ailleurs intéressant de constater que les plus jeunes, âgés de 18 à 24 ans, citent plus souvent leurs grands-parents (pour les trois-quarts) que leurs parents (71%) comme acteurs principaux de la transmission culinaire au sein de leur famille.
 
Mieux, près d’un Français sur deux (46%) préserve le secret des recettes de famille dont les grand-mères sont les dépositaires. Un rôle d’autant plus essentiel lorsque l’on sait que 91% de nos compatriotes estiment que les recettes familiales font vivre la gastronomie française.
 
Nostalgie, nostalgie : toujours selon cette nouvelle enquête, plus des deux tiers des Français assurent être souvent nostalgiques en cuisinant des plats de leur enfance (70%), qu’ils aiment revisiter pour les remettre au goût du jour (71%).
 
Selon cette enquête, dans ce vaste patrimoine culinaire, la viande de veau semble occuper une place de choix entre gastronomie (pour 62% des Français) et traditions familiales (48%) et renvoierait à la figure bienveillante et réconfortante de la grand-mère (pour plus de la moitié des sondés - 52%).
 
Parmi la liste des plats à base de veau à transmettre aux jeunes générations, le choix des Français s’oriente vers trois plats emblématiques : la fameuse et incontournable blanquette de veau qui s’installe confortablement sur la première marche du podium (78%) suivie des non moins fameuses escalopes de veau à la crème (58%) et enfin, les paupiettes de veau pour la moitié des sondés.
 
Dans ce contexte, tout le mois de février 2024, INTERBEV Veaux va donc célébrer les grand-mères en grande distribution et en boucherie artisanale avec sa campagne « La fête des grand-mères avec le veau », qui vise à associer le fort capital sympathie des grand-mères à la viande de veau.
 
Reconnue pour sa tendreté, sa saveur délicate et sa polyvalence en cuisine, la viande de veau est souvent considérée comme étant un symbole de la tradition culinaire française. A vos fourneaux !
 
*Enquête OpinionWay pour Interbev Veaux « les Français, le veau et la transmission du patrimoine culinaire », réalisée en novembre 2023 auprès d’un échantillon de 1007 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.
*INTERBEV est l’Association Nationale Interprofessionnelle du Bétail et des Viandes, fondée en 1979 à l’initiative des organisations représentatives de la filière française de l’élevage et des viandes.

Article publié le 15/01/2024 à 01:00 | Lu 1944 fois