Personnes âgées : le point sur les morts solitaires avec Les Petits Frères des Pauvres

Alors qu'en Nouvelle-Aquitaine, le 31 décembre 2022, une femme de 75 ans a été retrouvée chez elle trois ans après son décès, les Petits Frères des Pauvres ont souhaité alerter le grand public sur ces morts solitaires que l’association recense chaque année en l’absence de statistiques officielles.





Ces décès d’anciens isolés sont la conséquence la plus extrême de l’isolement croissant des personnes âgées, tout particulièrement de celles en situation de « mort sociale », sans liens avec famille, amis, voisinage ou tissu associatif*.
 
En ce début d’année 2023, l’association a voulu dresser un bilan -triste- de cette situation connue au Japon sous le nom de kodokushi, ces "morts solitaires" parfois découverts des semaines après leur décès.
 
  • Janvier 2022 – St Brieuc (22) : une femme de 75 ans retrouvée morte dans son appartement 2 ans après son décès (Source - France bleu)
  • Janvier 2022 – Lille (59) : une femme de 87 ans retrouvée morte dans son appartement 15 jours après son décès (Source – La Voix du Nord)
  • Février 2022 -Valence (26) : un homme de 62 ans retrouvé mort dans son appartement 3 ans après son décès (Source – Le Dauphiné)
  • Avril 2022 – Bouguenais (44) : un homme de 76 ans retrouvé mort dans son appartement 6 mois après son décès (Source – Ouest France)
  • Avril 2022 - Agen (32) : un homme de 80 ans retrouvé mort dans son appartement plusieurs mois après son décès (Source – Sud Ouest)
  •  Juillet 2022 – Montanay (69) : un homme de 93 ans retrouvé mort dans son appartement plusieurs semaines après son décès (Source – Le Progrès)
  • Septembre 2022 – Balma (31) : un homme d’une soixantaine d’années retrouvé mort dans son appartement entre six mois et un an après son décès (Source – La Dépêche)
  • Octobre 2022 - Ozenx-Montestrucq (64) : deux femmes de 79 et 84 ans retrouvées mortes dans leur maison quatre mois après leur décès (Source - France 3)
  • Octobre 2022 – Cavaillon (84) : un homme de 76 ans retrouvé mort dans son appartement 10 mois après son décès (Source – Le Dauphiné)
  • Novembre 2022 – Reims (51) : une femme de 75 ans retrouvée morte dans son appartement cinq mois après son décès (Source – Journal des femmes)
  • Novembre 2022 – Valence (26) : un homme de 70 ans retrouvé mort dans son appartement 6 à 8 mois après son décès (Source – Le Dauphiné)
  • Décembre 2022 – Nîmes (30) : un homme de 76 ans retrouvé mort dans son appartement 6 mois après son décès (Source – Objectif Gard) 
  • Décembre 2022 – Libourne (33) : un femme de 75 ans retrouvée morte dans son appartement 3 ans après son décès (Source – Sud Ouest)
 
Si une dizaine de cas a été médiatisée, l’association redoute que la réalité soit en réalité bien plus alarmante… « On ne peut plus se contenter de l’émotion suscitée par un tel drame. Pouvons-nous continuer à être les lecteurs passifs de quelques lignes qui confessent toute l’inhumanité qu’endurent nos aînés les plus isolés et les plus démunis ? » s’interrogent les Petits Frères des Pauvres dans leur récent communiqué.
 
Et de préciser : « terribles révélateurs de l’appauvrissement des liens sociaux, ces morts solitaires viennent questionner notre vivre-ensemble, la fraternité que nous appelons de nos vœux et interrogent également nos politiques à l’égard des personnes âgées et nos institutions ».
 
« Il est urgent de mettre en place des solutions** pour maintenir ou restaurer le lien social avec les aînés les plus isolés et prévenir ces morts indignes, solitaires et invisibles ». 


 
*Baromètre Petits Frères des Pauvres/CSA – Solitude et Isolement, quand on a plus de 60 ans en France en 2021
**preconisations-barometre-solitude-isolement-2021.pdf (petitsfreresdespauvres.fr)

Article publié le 27/01/2023 à 01:00 | Lu 3417 fois




Twitter
Facebook