Sommaire
Article publié le 09/10/2018 à 01:00 | Lu 819 fois

Opération + de Vie : un financement qui couvre un large spectre de projets

Alors que la 22ème édition de l’Opération + de Vie bat son plein, revenons plus précisément sur plusieurs projets originaux qui ont pu être financés grâce à vos dons, qui permettent, rappelons-le, de faciliter la vie des personnes âgées à l’hôpital.


En 2013, une radio interne participative, la « Lys Radio », a été créée, au sein du Centre Hospitalier d’Aire-sur-la-Lys, dans le Pas-de-Calais, à destination des personnes âgées hospitalisées en service de gériatrie.
 
Elle apporte depuis maintenant cinq ans aux résidents une liberté par le choix des chansons et des informations qui y sont diffusées. Chaque semaine avec un animateur, les résidents décident du thème musical de la semaine, mais aussi de réaliser des activités ou des « interviews », des biographies de chanteurs, des chansons, etc.
 
En parallèle de cet atelier, des messages lus par les résidents annoncent au quotidien l’éphéméride, le menu, les animations du jour, les informations liées à l’actualité de l’institution, les anniversaires, etc. La radio émet dans les chambres de 8h à 20h et connaît un réel succès depuis sa mise en place, possible grâce à une subvention de la Fondation de 4 700 euros.
 
Le Centre Hospitalier Métropole Savoie à Chambéry a fait quant à lui, l’acquisition de douze vélos appelés « cycles handbikes », destinés aux résidents en fauteuil. L’activité profite à tous, même aux résidents les moins mobiles grâce au système de rails de transfert. Avec ces vélos, les résidents redécouvrent les joies de la glisse en intérieur mais aussi en plein air lors d’une sortie au parc ou sur le port.
 
Lors de ces balades, les personnes âgées sollicitent leurs capacités visuelles, augmentent leur périmètre de déplacement et gagnent une nouvelle estime d’eux-mêmes. Un nouveau regard est alors posé sur le patient qui en dépit de l’âge et de la perte d’autonomie, parvient à pratiquer une activité physique et ludique.
 
Grâce à la subvention de la Fondation, l’EHPAD Adélaïde Hauteval AP-HP a fait l’acquisition d’un robot Paro. Recouvert d’une douce fourrure synthétique, l’animal robot (une grande tendance dans les maisons de retraite) est équipé de 7 moteurs qui lui permettent de bouger la tête, cligner des yeux, remuer la queue et bouger ses nageoires latérales.
 
Ce phoque thérapeutique et interactif permet une approche non-médicamenteuse pour les personnes atteintes de troubles du comportement ou de la communication. Le paro mis en marche incite au contact tactile et verbal, il apaise, offre un moment de tendresse aux résidents et stimule l’expression des sentiments, des mémoires et des expériences passées
 
Enfin, l’hôpital St Jacques – Rosheim à Molsheim en Alsace a créé un espace de soins esthétiques pour les patients hospitalisés. Soigneusement peint et décoré, le lieu dispose d’une salle d’attente où l’on peut lire la presse et d’un espace de coiffure et de soins. L’ambiance y est décontractée et accueillante, ce qui favorise les discussions.
 
Les patients peuvent échanger à l’espace coiffure où ils sont assis côte à côte. Le fauteuil massage adapté aux personnes âgées offre, quant à lui, un véritable moment de détente et de relaxation. En groupe ou en rendez-vous individuels, les résidents peuvent choisir des séances de soins du visage, soins du corps, conseils pour l’entretien de la peau et des ongles. Ces parenthèses de plaisir favorisent le bien-être des patients et leur permettent de conserver une bonne image d’eux-mêmes.






Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 25 Octobre 2018 - 04:58 Les Prix Innovations Marpa 2018