Sommaire
Article publié le 30/06/2020 à 05:38 | Lu 693 fois

Marcel Berthomé : le doyen des maires de France n'a pas été réélu




A l’occasion des Municipales 2020 qui se sont tenues dimanche dernier avec un record d’abstention, Marcel Berthomé, le doyen des maires de France (âgée de 98 ans) n’a pas été réélu à Saint-Seurin-sur-l’Isle en Gironde. Il aurait eu 104 ans à la fin de ce mandat…


Marcel Berthomé, 98 ans depuis le 4 avril dernier, était le doyen des maires de France, jusqu’à dimanche dernier. Il aurait eu 104 ans à la fin de ce nouveau mandat s’il avait été réélu à la tête de sa ville, Saint-Seurin-sur-l’Isle (3.100 habitants) en Gironde.
 
Mais les urnes en ont décidé autrement, lui qui devait pour la première fois depuis 1971, affronter un second tour avec ce 9ème mandat !
 
Apparemment, sa candidature faisait débat entre ceux qui le trouvaient trop vieux (il avait « fait son temp ») et ceux que cela ne dérangeait pas et qui le voyaient toujours aussi actif, toujours en pleine forme. Bref, une véritable bataille autour de l’âge de ce candidat, un ancien de l’armée de l’air.
 
Ses deux adversaires étaient deux ex-conseillers municipaux, Eveline Lavaure-Cardona et Jean-Marc Sallaberry. Deux adversaires très critiques, qui, soit le traitaient de « dictateur », soit considéraient qu’il ne faisait plus rien et que c’était sa fille qui était aux commandes…
 
C’est finalement son ancienne conseillère municipale, Eveline Lavaure-Cardona, 71 ans qui a remporté la mairie. Du sang neuf certes, mais qui reste senior tout de même.
 
C’est également une fin de règne pour André Trigano, 94 ans, qui se présentait pour un 5ème mandat et qui a été battu à Pamiers (Ariège) où il était maire depuis 1995. Lui qui n’aimait pas la retraite, ni les vacances et avait peur de l’ennui a donc été poussé vers la sortie…
 
Ces Municipales 2020 qui se sont donc tenues dimanche dernier dans toute la France ont connu un tel record d’abstention qu’on peut légitimement s’interroger sur la validité de ces votes…
 
Ainsi, Edouard Philippe, notre premier ministre, qui a été élu au Havre avec 58,8% -un beau score en apparence- n’a en fait reçu que 23,9% des voix des inscrits ce qui fait que plus des trois quarts des électeurs n’ont pas voté pour lui ! Mais ceci est une autre histoire.