Sommaire
Article publié le 22/07/2018 à 03:07 | Lu 2024 fois

Mafia bretonne : quand une blague présidentielle devient une marque transgénérationnelle

Emmanuel Macron aime faire des blagues. Problème : elles ne font pas toujours rire… A cet effet, l’une de ses dernières saillies humoristiques relative à la « mafia bretonne », à défaut de nous avoir tordu de rire, a donné l’idée à des Bretons -ne faisant pas partie du milieu- de créer une marque de souvenirs armoricains décalés et/ou humoristiques qui plairont à toutes les générations. On adore.


« On peut rire de tout mais pas avec tout le monde » disait notre regretté Desproges. En ces temps où le politiquement correct règne en maître, cette phrase est plus que jamais d’actualité. De fait, de nos jours, l’humour doit être pesé et repesé avant d’être lancé à la cantonade. Au risque de nous revenir en pleine figure comme un boomerang ! Emmanuel Macron en a fait les frais récemment avec sa blague pas forcément de bon gout sur la Mafia Bretonne.
 
Si la blague n’a pas plus à tout le monde, elle aura au moins permis la création d’un concept de souvenirs bretons très sympas ! En effet, le journaliste du Point Judikael Hirel, breton bien évidemment, a immédiatement déposé le nom « mafia bretonne » avec l’un de ses collègues, pour en faire une marque ! Au passage, merci monsieur le Président pour l’idée…
 
Comme l’indique Judikael Hirel au journal Actu.fr : « on s’est dit que c’était une super idée de marque, dans l’air du temps, surtout qu’il y a toute une génération de Bretons fiers, qui affichent avec le sourire leur bretonnitude ».

Le concept ? Proposer des souvenirs bretons qui sortent des sentiers battus -de la lande locale, bien sûr- et qui font sourire grâce à leur pointe d’humour salé comme les embruns de l’Atlantique ! Le tout est vendu en ligne sur le site Internet Mafiabretonne.fr.
 
Cette marque est résolument à l’ouest si l’on en juge par les impressions que l’on retrouve sur les t-shirts, les sacs de plage (on dit « tote bag » de nos jours, c’est plus tendance) en coton bio « made in Rennes » ou les affiches : on aime particulièrement le modèle de t-shirt « Mafia bretonne » avec la main qui tire les fils, façon poster du film Le Parrain ou l’affiche avec la bouteille de vin qui dit « je ne vieillis pas, je deviens juste meilleur ». Quand on vous dit que c’est une marque transgénérationnelle !
 
Ce site web s’accompagne en parallèle de l’ouverture d’une boutique dans la jolie ville de Saint-Cast-le-Guildo dans les Côte d’Armor à visiter si vous êtes de passage dans cette splendide région cet été. Compter 25 euros le t-shirt et 15 euros le sac.
 
Jean-Philippe Tarot