Lombalgie : "Move your spine", une campagne pour prévenir et réduire les risques

À l'occasion de la Journée de la colonne vertébrale du 16 octobre prochain, les chiropracteurs proposeront du 16 au 21 octobre des bilans personnalisés, des conseils et des exercices simples à réaliser à domicile, pour prévenir la lombalgie. Car les chiropracteurs sont en première ligne dans la prévention et le traitement des TMS en général et de la lombalgie en particulier.


« Move your spine ! » tel est le leitmotiv de la Fédération mondiale de chiropraxie à l’occasion de la Journée mondiale de la colonne vertébrale, le 16 octobre prochain. Et ce leitmotiv répond à une situation alarmante du point de vue sanitaire, l’augmentation de la sédentarité.
 
En France, une très large majorité -95%- de la population adulte est exposée à un risque de détérioration de la santé par manque d’activité physique ou un temps trop long passé assis, selon l’Anses.
 
Ces risques sont majorés lorsque le manque d’activité physique et l’excès de sédentarité sont cumulés. Certaines populations sont plus exposées.
 
Promouvoir des modes de vie favorables à la pratique d’activités physiques et à la lutte contre la sédentarité doit constituer une priorité pour tous, en premier lieu pour les professionnels de la santé.
 
Les chiropracteurs sont en première ligne. La lombalgie demeure le premier motif de consultation cité par les patients suivis par un chiropracteur, selon une enquête réalisée par l’Ifop en 2022. Or la sédentarité est un facteur de risque de lombalgie.
 
Audrey Yargui, chiropracteure et Présidente de l’association française de chiropraxie précise « les comportements sédentaires augmentent et concernent de nombreux patients. La généralisation du télétravail, l’utilisation intensive des écrans, des nouvelles habitudes de vie qui contribuent à une diminution de l'activité physique et une augmentation des TMS, dont la douloureuse lombalgie ».
 
La lombalgie, l’un des TMS les plus répandus

Parmi les troubles les plus fréquents, la lombalgie se caractérise par des douleurs localisées au niveau du bas du dos pouvant entraîner une perte de mobilité.

La lombalgie, communément appelée aussi « lumbago » ou encore « tour de rein », touche 4 Français sur 52 au cours de leur vie mais reste mal connue.
 
Représentées comme un enjeu de santé publique, les lombalgies peuvent évoluer vers une chronicité pouvant impacter la qualité de vie du patient.

Distinguant plusieurs phases selon son évolution dans le temps, la lombalgie est dite : aiguë, lorsqu’elle évolue jusqu’à 6 semaines ; subaiguë, jusqu’à 12 semaines ; chronique, au-delà de 12 semaines.
 
Les lombalgies entraînent des coûts importants quant à la prise en charge et au temps d'absence au travail. Étant donné que près de la moitié des patients connaissent une récidive dans l'année qui suit un précédent épisode lombalgique, il est déterminant de disposer de réponses efficaces permettant de prévenir ces épisodes de lombalgie.
 
Face à ce constat, l’Association française de chiropraxie souhaite sensibiliser les Français aux conséquences de la sédentarité, notamment sur la santé vertébrale, et leur transmettre des conseils simples visant à prévenir les douleurs par le mouvement.

Publié le 18/09/2023 à 03:00 | Lu 2481 fois





Dans la même rubrique
< >