Limiter les douleurs chroniques dues à la chaleur

Comme la pluie, le froid et le mauvais temps, la chaleur peut avoir un effet négatif sur les douleurs chroniques. L’association Française de Chiropraxie vous explique tout et vous partage quelques conseils.





Comment la chaleur a-t-elle un impact sur les douleurs chroniques ?
La pression atmosphérique varie en fonction du temps. Une pression atmosphérique basse signifie qu’une tempête est imminente, a contrario, une pression atmosphérique élevée signifie un temps clair.
 
Cette variation de température va accroître la pression subie par les articulations. La chaleur et l'humidité vont de plus affecter les tissus inflammés et vont influer sur la façon dont les articulations se dilatent et se contractent.
 
Les douleurs chroniques impactées par la chaleur
L’arthrite : il est fréquent que les personnes atteintes d'arthrose ou encore de polyarthrite rhumatoïde établissent un lien entre le temps et leur douleur. Alors que la plupart d'entre elles citent le temps humide, pluvieux et/ou froid comme aggravant leur douleur articulaire, certaines personnes notent que leur douleur articulaire est pire par temps chaud.
 
La fibromyalgie : la National Fibromyalgia Association soutient le lien entre le climat et la douleur liée à la fibromyalgie, tout en précisant que la douleur est généralement aggravée par le froid et l'humidité.
 
Ainsi, comme pour d'autres affections rhumatologiques, le temps froid et humide semble être plus coupables que le temps chaud et sec, bien que les journées d'été puissent aussi être assez humides selon la zone géographique.
 
Dans l'ensemble, il a été rapporté que de nombreuses personnes atteintes de fibromyalgie présentent une sensibilité à la température ou une aggravation de leurs symptômes que ce soit température chaude ou froide.
 
Une étude publiée en 2017 conclut qu'il n'y avait pas d'effet uniforme de la température sur les patients atteints de fibromyalgie et qu'elle variait d'une personne à l'autre et selon la région.
 
Les migraines et céphalées de tension : les changements de température sont souvent cités comme des déclencheurs de crises de migraine et de céphalées de tension. La chaleur d'une journée d'été peut entraîner une déshydratation, qui peut déclencher un mal de tête ou une migraine.
 
Comment prévenir les douleurs dues à la chaleur ?
Restez à l'intérieur : si l'humidité et la chaleur extrême provoquent des poussées de douleur, passer du temps dans un endroit frais vous aidera à réguler votre température corporelle.
 
Passer trop de temps à l'extérieur peut affecter vos articulations et rendre vos médicaments anti-inflammatoires moins efficaces.
 
Buvez de l'eau : il est essentiel de boire de l'eau et de rester hydraté pour maintenir les niveaux d'électrolytes et les fluides afin d'éviter les douleurs dues à la déshydratation.
 
Portez des vêtements amples : le port de vêtements en lin ou en coton léger permet à votre corps de rester frais en le laissant respirer. Les vêtements serrés ou les tissus lourds ne permettent pas à la sueur de s'évaporer et de garder votre corps au frais.
 
Nagez : la natation est un excellent moyen de soulager les douleurs articulaires et de se rafraîchir pendant les mois d'été. Les exercices cardio à faible impact comme les exercices aquatiques sont excellents pour les personnes souffrant d'arthrite ou de douleurs articulaires chroniques.
 
Source

Article publié le 02/08/2022 à 03:14 | Lu 2878 fois