Les soins dentaires sont désormais moins bien remboursés par l'Assurance maladie

Les consultations chez un dentiste sont dorénavant prises en charge par l'Assurance maladie (Sécurité sociale) à hauteur de 60%, contre 70% auparavant. Si vous disposez d’une complémentaire santé (mutuelle), celle-ci prend en charge la part de dépenses restante lorsque le contrat que vous avez souscrit le prévoit.


Un arrêté publié au Journal officiel le 14 octobre 2023 a indiqué que, concernant les frais d'honoraires des chirurgiens-dentistes et les actes relevant des soins dentaires, les assurés doivent prendre en charge 40% des dépenses à partir du 15 octobre (sur la base des tarifs conventionnels), contre 30% précédemment.
 
Par exemple, pour un détartrage, le tarif conventionnel est de 28,92 € :
 
  • précédemment, lorsque le taux de remboursement par l’Assurance maladie était à 70%, le montant remboursé était de 20,24 € et le montant qui restait à la charge de l’assuré était de 8,68 € (30% du tarif) ;
  • désormais, avec le taux de remboursement par l’Assurance maladie fixé à 60%, le montant remboursé est de 17,35 € et le reste à charge pour l’assuré est de 11,37 € (40% du tarif).

 
Si vous êtes couvert par une complémentaire santé et que le contrat que vous avez souscrit le prévoit, celle-ci vous rembourse ce reste à charge.
 
À noter : les tarifs conventionnels sont ceux sur la base desquels s’effectue le calcul pour le remboursement d’un acte médical par l’Assurance maladie. Ils sont différents selon que l’acte médical est réalisé sur un adulte ou sur les dents permanentes d’un enfant de moins de 13 ans.
 
Rappel : le ministère de la Santé avait indiqué en juin dernier vouloir intensifier le rôle des organismes complémentaires dans la politique de prévention relative à la santé bucco-dentaire :
 
  • en augmentant le niveau de leur prise en charge des soins bucco-dentaires ;
  • en les faisant contribuer davantage aux mesures qui améliorent la prévention des affections bucco-dentaires, conjointement à un investissement renforcé de l’Assurance maladie dans ce domaine (remboursement par l’Assurance maladie de nouveaux actes de prévention).
Source

Publié le 25/10/2023 à 01:00 | Lu 3128 fois