Sommaire
Article publié le 25/09/2017 à 01:00 | Lu 6994 fois

Les seniors et les objets connectés : la révolution est en marche

Les objets connectés sont de plus en plus nombreux à voir le jour : montres intelligentes, bracelets connectés, vêtements connectés, etc. Autant de produits qui apparaissent dans de nombreux domaines, de la maison intelligente aux nanorobots dans la médecine.


Les seniors, que l’on pourrait penser réfractaires aux nouvelles technologies, montrent une certaine curiosité envers ces objets qui, pour la plupart, permettent d’améliorer le confort de leurs détenteurs, de jouer un rôle dans la prévention de certaines pathologies et de faciliter leur quotidien tout simplement.
 
« Un senior sur quatre a déjà utilisé un objet connecté »
La récente étude menée par Audika, leader français de l’audition, a donné la parole aux seniors afin de mesurer leur niveau de connaissance et d’utilisation des objets connectés. On découvre ainsi que 86% des 50 ans et plus déclarent connaître au moins un objet connecté. Mais ce n’est pas tout puisqu’un senior sur quatre en a déjà utilisé un.
 
Parmi les plus connus en matière de santé, pratiquement les trois-quarts (72%) des 50 ans et plus déclarent avoir déjà entendu parler de montre connectée, 60% de bracelet tracker d’activité, 48% de podomètre, 46% de tensiomètre et 40% de balance connectée. Des données qui auraient pu paraître étonnantes il y a quelques années mais qui, avec l’explosion de la Silver Economy, sont plus que jamais d’actualité.
 
Désormais la connexion passe aussi par l’audition !
La santé est la raison principale qui pousse les seniors à s’intéresser aux objets connectés. Si une large majorité d’entre eux connaissent au moins un objet connecté, ils sont 81% à ignorer l’existence des aides auditives connectées. Un chiffre faible en corrélation avec une utilisation encore limitée, puisque 3% seulement des seniors utilisent un appareil auditif connecté. 

Lorsque l’on informe les seniors de l’existence des aides auditives connectées, ceux-ci répondent à 48% que ces solutions pourraient faciliter leur vie, à 43% qu’elles contribueraient à réduire leur isolement, à un tiers qu’elles faciliteraient la compréhension de conversations dans des endroits bruyants et à un autre tiers qu’elles leur permettraient de se reconnecter avec leur entourage. Les seniors en ont donc une vision positive puisque 91% des sondés considèrent qu’elles améliorent la vie de ceux qui les portent.
 
Alors que les plus de cinquante ans ont un bon niveau de connaissance de l’IoT (Internet of Things, entendez « objets connectés »), ils restent globalement peu informés des nouveautés liées à la correction auditive, qu’ils n’associent pas à la révolution numérique en cours. Mais alors pourquoi serait-il plus facile de porter un bracelet connecté plutôt qu’un appareil auditif connecté ?
 
Pour en savoir plus : www.audika.com
 
Sondage réalisé par OpinionWay pour Audika, du 19 au 26 janvier 2017 auprès de 660 personnes âgées de 50 ans et plus selon la méthode des quotas.