Les rosés de l'été 2023 : chapitre 1

Des vins de plaisir que l’on boit entre amis autour d’un barbecue ou en admirant un coucher de soleil sur l’horizon. En un mot, voilà venu le temps du rosé ! Des vins que l’on retrouve avec toujours plus de plaisir depuis que les vignerons s’attachent à produire des produits de qualité. Voilà donc, une première sélection de rosés proposés à des tarifs contenus. Ventoux, Saint-Chinian, Beaujolais et Macon sont les quatre origines de cette première sélection.


« Après la pluie, le beau temps » ! Quel joli nom pour cet AOP Ventoux millésime 2022. On y retrouve la légèreté et l’insouciance d’un moment  heureux que l’on passe entre amis.
 
Sur son étiquette figure une fleur de pissenlit qui s’envole délicatement lorsque l’on souffle dessus, un moment éphémère qui symbolise le temps furtif d’un verre de rosé bien frais.
 
Grenache, syrah et cinsault composent la partition de ce vin faisant partie de la gamme des Dictons des vignerons de Saint Marc-Canteperdrix. Une robe  à la fois vive et légère, un nez de petits fruits rouges et une bouche gourmande et ronde qui laisse venir les fruits de saison dans une finale de fraîcheur.
 
A boire sans prétexte ou avec quelques grillades de poulpes. Vendu 5,15€  au Caveau de Caromb.

En AOP Saint-Chinian, le Château de Gragnos et sa cuvée « Cosmos » invite, lui aussi, à la légèreté de l’instant avec ces quelques fleurs qui décorent l’étiquette de ce vin.
 
Assemblage de grenache et de mourvèdre, ce vin bénéficie de vendanges manuelles, d’une vinification naturelle et d’un élevage à 100% en cuve inox. Cela, afin de préserver la fraîcheur du fruit.
 
Présenté dans une bouteille bordelaise, le Cosmos révèle une jolie robe rose saumonée. Un nez délicat et fleuri qui laisse venir des notes d’agrumes avant de dévoiler une bouche fraîche et vive. Une finale longue et délicate presque féminine.
 
A boire avec quelques assiettes de tapas mais aussi avec des plats plus élaborés comme de jolis poissons blancs ou un carré d’agneau en grillade. 9,95€. 

Plus connu pour ses vins rouges, le Beaujolais adopte la mode du rosé et propose désormais des vins légers pour accompagner la belle saison.
 
Baptisée Gamay Plage, la cuvée Les Enracinées annonce la couleur : voilà un rosé festif qui conviendra aux réunions entre copains. Le soir, autour d’un barbecue sur la plage, ce Beaujolais rosé qui s’annonce comme « vegan friendly » et élevé sans soufre ajouté sera parfaitement à sa place.
 
Bénéficiant de l’AOP Beaujolais, il est issu  à 100% de cépage gamay noir. Une robe rosée légèrement saumonée, un nez de fruits rouge et une bouche de framboise voilà un rosé de fête. Bien frais, ce Beaujolais millésime 2022 sera parfait avec des salades d’été ainsi qu’avec des rougets ou des calamars grillés. Vendu 12€. 
 
Mâcon rosé millésime 2021, pour oublier l’hiver. Produit par la cave Les Orfèvres du vin à Charnay les Macon, voici le dernier vin de notre première séquence des rosés de l’été.
 
Présenté dans une bouteille au verre dépoli, il suggère la fraîcheur d’un flacon que l’on sort du seau à glace. Un vin qui bénéficie de toute l’attention de la cave de Charnay et de ses capacités de vinification.
 
Annoncé en AOC, il est en 100 % gamay issu de parcelles orientées au sud-est et bénéficiant d’un ensoleillement idéal.
 
Une robe rose orangé, un nez de groseilles et de framboises, il révèle une bouche fruitée et souple. Parfait pour inaugurer la saison des barbecues ou des déjeuners sur l’herbe avec quelques fritures ou quelques tapas. Ou tout simplement en apéritif. Vendu 7€ la bouteilles, renseignement sur le site de la maison.  
 
Avec ces quatre rosé, on oublie la grisaille de l’hiver et on inaugure dans la bonne humeur la saison des déjeuners au soleil en famille ou entre amis.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

Publié le 11/05/2023 à 01:00 | Lu 2803 fois