Sommaire
Article publié le 16/03/2021 à 09:56 | Lu 3252 fois

Les recommandations de Cornelia Auffret, diététicienne, pour Roger, un senior atteint par la Covid-19




Avant l'infection, Roger vivait une période triste, celle du confinement, de l’isolement social et familial et de la peur du virus. Il est vite tombé dans une routine diététique parfois déséquilibrée, avec une alimentation moins diversifiée et a diminué son activité physique. Un article de Cornelia Auffret, diététicienne nutritionniste à Vannes (Saint-Avé), webmaster des sites corneliadietetique.com et perte-odorat.com


Je ne vais plus au marché, j’ai trop peur du virus”.
 
Mais pourtant, bouger est indispensable pour renforcer le système musculo-squelettique, et c’est le meilleur stimulant de l’appétit!  Pour couronner le tout, nous sommes en manque de soleil et donc de vitamine D… Vivement le printemps et le vaccin !
 
Le risque de cet appauvrissement de l’alimentation, et de cette diminution de l’activité physique, c’est la dénutrition.
 
Si je n’ai plus le plaisir de partager un repas avec mes amis, j’en perds le plaisir de manger
 
C’est là le paradoxe de cette infection, le pied-de-nez de ce virus: les personnes âgées dénutries sont à risque de forme grave, alors que cette dénutrition est liée aux mesures de confinement et de protection!
 
Alors que Roger doit-il faire ? Manger, et bouger au maximum, pour garder la pêche! Que vous ayez eu la chance d’avoir été vacciné ou non, cette consigne reste la plus efficace en terme de prévention. 
 
L’annonce de la positivité du test : "Votre test est positif". Coup de massue pour Roger, même s’il ne l’avouera pas...
 
Quelles sont mes recommandations diététiques pour traverser cette épreuve ?
- L’hydratation : 2L d’eau / jour, même si l’on n’a pas soif
- Bien manger! Il ne faut pas se priver, et avoir l’énergie pour combattre l’infection.
- Une alimentation équilibrée, avec des fruits et légumes de saison de préférence à consommer crus, car la vitamine C est détruite à la cuisson. La vitamine C est une des vitamines les plus importantes pour le système immunitaire.
- Manger une fois par semaine du poisson gras (saumon, maquereau) qui sont une source importante en oméga 3, qui renforcent le système immunitaire et ont une action anti-inflammatoire.
- Une supplémentation en vitamine D sera utile, comme de nombreuses études le suggèrent : parlez-en à votre médecin !

Les recommandations de Cornelia Auffret, diététicienne, pour Roger, un senior atteint par la Covid-19
La convalescence
Puis survient l'étape de la récupération, appelée convalescence. Si vous ne gardez aucune séquelle, alors il faut poursuivre une alimentation équilibrée et variée qui est naturellement riche en minéraux, vitamines et antioxydants.
 
La perte de l’odorat, aussi appelée anosmie
 
En revanche, si comme Roger, vous êtes devenu anosmique, c'est-à-dire si vous avez perdu l'odorat, les choses se compliquent ! 

Avec la perte de l'odorat, vient aussi la perte d'une partie du goût liée à l'olfaction : la flaveur, c'est-à-dire la partie des molécules olfactives libérées par la mastication et captées par la muqueuse nasale : l’olfaction rétro-nasale.
 
Cette perte de plaisir gustatif est très traumatisante sur le plan psychologique. Il ne nous reste plus que les sensations de base du goût, c'est-à-dire le sucré, le salé, l'acide, l'amer et l'umami. Finis, les plaisirs de la saveur d'un fruit frais, d'une épice enivrante, finis, les plaisirs d'analyser la finesse d'une bonne bouteille de vin!
 
Je ne perçois plus les parfums de mes bouteilles de vin
 
Pour compenser cette perte, comme Roger, nous aurons tous la même réaction d'adaptation: manger plus gras, et plus sucré. Roger en a même perdu l’appétit, diminuant ses rations alimentaires
 
Mais, c'est mal me connaître, que de croire que j’allais le laisser dans cet état! Nous avons réagi ensemble et gardé la tête haute en réalisant:
 
Un training olfactif !
 
Le training olfactif, c'est la rééducation de l'odorat avec les huiles essentielles. Car il est possible de récupérer, c'est une question d'entraînement et d'auto-hypnose !

Le virus a désorganisé le circuit électrique de l'infection, mais heureusement, notre cerveau et nos nerfs possèdent une grande capacité de récupération. Comme l’on peut récupérer après un petit AVC par exemple ! C’est une technique efficace, la science nous l’a prouvé.
 
Chez le senior, le training olfactif est bien sûr utile en cas de perte d’odorat liée à la Covid-19, mais également en dehors du contexte de cette infection: avec l’âge, on perd souvent une partie de l’odorat. Pourtant, on peut le récupérer en s’entrainant !
 
Et lorsqu’on récupère l’odorat, on retrouve l’appétit, et donc on se protège de la dénutrition ! Certaines études ont même montré une amélioration de la mémoire chez le senior, et une diminution de la dépression.

Alors si vous pensez être dans ce cas, je vous propose de me consulter en tant que diététicienne nutritionniste spécialisée dans les troubles de l’odorat, RDV sur mon site