Sommaire
Article publié le 27/09/2018 à 02:00 | Lu 1780 fois

Le golf est un médicament par le professeur Gérard Saillant

Suite à la conférence de presse de la Fédération française de golf qui s’est tenue le 21 septembre dernier à Paris, le professeur Gérard Saillant revient en trois questions sur les bienfaits sur la santé de ce sport de plein air de plus en plus populaire qui a la particularité de mobiliser tous les muscles du corps. Pour ce professeur et chirurgien orthopédiste et traumatologique pas de doute, le golf, c’est un médicament !


Depuis quand parle-t-on de prévention par le sport ?
Depuis, en gros, que le sport existe. Récemment, j’ai retrouvé un livre de médecine du XIXe siècle qui traitait déjà du sport comme moyen de prévention. L’intérêt pour le sport ne date donc pas d’aujourd’hui.
 
Bien que le sujet soit dans l’air depuis un moment, les malades comme les médecins doivent en prendre encore plus conscience. En résumé, le sport et, a fortiori, le golf est un médicament.
 
Quelles sont les vertus du golf ?
Le golf, c’est une activité physique, c’est aussi une activité technique, c’est enfin une activité mentale et stratégique. Ce mix de ces trois vertus est excellent pour lutter contre la sédentarité.
 
Le golf est donc le sport idéal pour se maintenir en bonne santé ?
Bien sûr. Néanmoins, il ne faut pas oublier que la meilleure des médecines est le bon sens. Si vous avez 70 ans et que vous souffrez de problèmes respiratoires, vous n’allez pas choisir de jouer un parcours vallonné ou un golf de montagne. Vous devez aussi préférer le chariot électrique au chariot manuel, beaucoup plus fatigant à tirer.
 
Il faut se connaître soi-même et connaître ses limites. Vous devez d’abord prendre en charge votre santé et ne pas vous reposer uniquement sur le corps médical. 10.000, c’est le nombre de pas par jour qu’il faut faire pour rester en bonne santé.

À l’image du Professeur Saillant, tous les cardiologues sont unanimes pour recommander à tous leurs patients soignés pour des problèmes coronariens de pratiquer une activité physique. La marche d’abord, c’est l’activité la plus facile. De plus, elle est gratuite. Au moins 30 minutes par jour de marche soutenue est fortement recommandée. Les technologies d’aujourd’hui installées sur les téléphones mobiles ou les montres connectées permettent de suivre pas à pas sa pratique quotidienne. Bien utiles pour respecter les recommandations médicales.

​Temoignage : l’incrédulité de Wayne Levi

Un pro du circuit américain a retrouvé la compétition après un double pontage coronarien. Membre de l’équipe US de la Ryder Cup 1991, Wayne Levi avait été surpris d’entendre de son cardiologue qu’il devait être hospitalisé en urgence. On était en 2009, il avait 57 ans.
 
« Je me croyais infaillible. Je faisais du sport, je ne fumais pas, je ne buvais pas, mon taux de cholestérol était bon. Je n’imaginais pas un seul instant que je pouvais être sujet à une crise cardiaque », raconte ce vainqueur de 12 tournois sur le PGA Tour.
 
Un an après son opération, Wayne Levi terminait 3e d’un tournoi du circuit senior américain. « Après être resté un moment sans jouer, voilà un résultat plus qu’encourageant », analysait le champion. Aujourd’hui, il a pris sa retraite du circuit.





Dans la même rubrique :
< >