Sommaire
Article publié le 27/07/2021 à 08:46 | Lu 1066 fois

Le crémant d'Alsace célèbre ses 45 ans




A l’occasion des 45 ans de l’appellation crémant d’Alsace, la coopérative alsacienne Wolfberger propose la cuvée 45. Un crémant d’Alsace extra brut issu du millésime 2015. Une édition limitée qui souligne l’esprit d’initiative de cette belle maison qui a su donner ses lettres de noblesse au crémant.


Le crémant d'Alsace célèbre ses 45 ans
Pour pallier les difficultés rencontrées par le vignoble alsacien en 1970, les dirigeants de la cave vinicole d’Eguisheim, sous l’impulsion de Pierre Hussherr, se lancent dans le développement de nouveaux produits de qualités susceptibles d’attirer une nouvelle clientèle.
 
Dès cette époque, les vins pétillants rencontrent leur premier succès et dans le sillage de la Clairette de Dié, la cave alsacienne commence des recherches en observant ce qui existe dans les différentes régions de France.
 
C’est avec un pinot blanc que nos amis alsaciens créent leur premier vin effervescent qui, très vite, adoptera l’appellation de Crémant. Et dès 1976, la coopérative d’Eguisheim prend la marque Wolfberger pour les produits de la cave.
 
Pour célébrer cet anniversaire, une cuvée spéciale a été élaborée avec un assemblage de pinot blanc à 30% et de pinot auxerrois 2015 à 70%. Il s’agit d’un vin extra brut non dosé. C’est-à-dire qu’il n’y a pas d’ajout de liqueur après dégorgement. En revanche, le sucre résiduel est de 4.1 g/L.
 
Présentée dans un élégant flacon noir qui reprend le premier graphisme de la marque Wolfberger, la cuvée 45 offre une robe jaune d’or mise en valeur par une montée de bulles fines et délicates. Le nez aux multiples arômes met en avant des notes de réglisse et de pain grillé tandis que la bouche gourmande et onctueuse en fait un crémant d’exception.
 
Parfait pour un apéritif, la cuvée 45 s’accordera parfaitement avec des fruits de mer ou avec des quenelles. Dès 23,95 euros.
 
En parallèle à cette cuvée spéciale, Wolfberger présente également un crémant rosé bio millésime 2019 qui sera parfait sur les tables de l’été. Conçue à partir d’un assemblage de pinot noir, cette cuvée respecte les normes et les engagements de l’agriculture biologique. Un choix qui se poursuit durant le travail de vinification.
 
Avec une robe d’un rose intense presque framboise, il dégage ses bulles avec finesse. En bouche, c’est un festival de petits fruits rouges qui se mêle aux arômes de pêches blanches. Avec une belle fraicheur, c’est un vin équilibré et gourmand qui s’accordera avec un apéritif gourmand improvisé autour d’un barbecue. A boire bien frais, aux alentours de 7°. 8,50 euros.
 
Joël Chassaing-Cuvillier




Dans la même rubrique
< >

Mardi 20 Juillet 2021 - 01:00 Apéritif : d'autres boissons pour l'été...

Jeudi 24 Juin 2021 - 01:00 Bardouin, le pastis des connaisseurs