Sommaire
Article publié le 19/06/2020 à 01:01 | Lu 2321 fois

La Poste partenaire de Saveurs et Vie contre la dénutrition et l'isolement des ainés




On le sait, la dénutrition est une problématique à laquelle sont confrontées les personnes âgées… Et on le sait aussi, La Poste s’est engagée depuis une quinzaine d’années dans le marché des seniors, la Silver économie comme on dit de nos jours. Dans ce contexte rien d’étonnant à ce qu’elle se lance sur le marché de la dénutrition des ainés avec ce partenariat avec Saveurs et Vie.


Avec l'âge, les problèmes de santé deviennent plus nombreux. Pourtant, une alimentation saine et équilibrée permet retarder l'apparition de certains troubles et de garder sa forme physique. Bien manger et maintenir un état nutritionnel satisfaisant est essentiel : on est ce que l’on mange.
 
Parmi les problématiques « personnes âgées » en matière de santé, la dénutrition. Ainsi, en 2007, la HAS donnait l’alerte avec 400.000 ainés vivant à domicile et dénutris.
 
Lire aussi : De l’importance de la nutrition des ainés après le confinement par Paul Tronchon
 
Or, qui dit dénutrition, dit perte de poids et sarcopénie, ce qui a des conséquences lourdes (voire parfois fatales à terme) sur la qualité du vieillissement, sur la qualité de vie et augmentent les risques de dépendance.
 
En vieillissant, contrairement à ce qu’on imagine, les besoins nutritionnels en protéines augmentent. Chez les ainés, il y a un risque évident qu'ils ne couvrent plus leurs besoins. Avec les années, le capital musculaire est mis à mal et plus de protéines sont nécessaires pour le préserver pour éviter la sarcopénie.
 
Forte de ce constat, La Poste s’est associée avec la société Saveurs et Vie pour accompagner les ainés et les personnes fragilisées. Dédiée à la livraison de repas personnalisées à domicile depuis plus de vingt ans, cette entreprise propose donc « un service de livraison de repas sur-mesure conforme aux besoins des personnes âgées. C’est également un moyen de renforcer le lien social, grâce à un moment convivial d’échange humain, et de contribuer à rompre l’isolement » assure le communiqué du groupe.
 
Pour rappel, le nombre de personnes âgées bénéficiant de repas à domicile devrait atteindre 500.000 en 2024 (source TNS et CSA). Un marché d’avenir.
 
Ce mois-ci, après avoir racheté les entreprises Asten Santé et Diadom, le groupe La Poste poursuit aussi son développement dans les services de santé à domicile en entrant au capital de Newcard, une start-up spécialisée dans la télésurveillance des pathologies chroniques. L’idée étant de renforcer l’ancrage du groupe dans le domaine de la télésurveillance médicale, un autre marché d’avenir s’il en est !