Sommaire
Article publié le 04/07/2018 à 01:00 | Lu 1423 fois

Kia Ceed : une coréenne conçue et fabriquée en Europe

Pour sa troisième édition, la Kia Ceed affiche clairement ses origines européennes. Dessinée à Francfort sous la direction de Gregory Guillaume et produite dans l’usine Kia de Zilina en Slovaquie, la nouvelle Ceed affiche de grandes ambitions pour sa conquête du marché français.


Présentée pour la première fois lors du dernier salon automobile de Genève, cette dernière mouture de la Ceed en est à sa troisième génération. Elle vient s’inscrire dans le segment C, une catégorie au marché très disputé où l’on trouve entre autres la Peugeot 308, la Ford Focus, la Seat Leon et l’Audi A3. 
 
Pour cette nouvelle version, la Cee’d perd son apostrophe et devient Ceed. Apparue en 2007 et déjà renouvelée en 2011, elle sera disponible en trois carrosseries différentes : berline 5 portes, break et Shooting Brake. Cette dernière version étant une vitrine dynamique de l’excellence du bureau de design de Kia à Francfort.
 
Par rapport au modèle précédent, cette nouvelle Ceed reprend des éléments de style apparus dans la berline Stinger. On retrouve ainsi une calandre identitaire étirée (Tiger nose) qui devient de fait l’image de la marque et surtout, une ceinture de caisse légèrement plus basse et horizontale. Elle rompt avec cette nouvelle habitude de ligne de fuite montante qui diminuait d’autant la surface vitrée aux places arrière.

Plus large et plus basse, elle gagne en sportivité et l’augmentation du porte à faux arrière renforce sa présence visuelle. A l’avant comme à l’arrière, de nouveaux feux à LED très étirés apportent  une touche de dynamisme et de sportivité. 
 
Dans l’habitacle, on remarque immédiatement les progrès effectués en matière de choix des matériaux et de finitions. La planche de bord conçue en longueur rassemble les instruments dans l’axe du conducteur et un large écran tactile de 8 pouces est implanté au milieu de la console centrale. Une présence importante que l’on retrouve chez tous les constructeurs qui choisissent de ne pas avoir un écran qui s’intègre dans le tableau de bord.
 
Pour cette Ceed nouvelle génération, Kia propose des sièges qui offrent un bon maintien avec selon les versions des réglages électriques ainsi que des sièges chauffants ou ventilés. La position de conduite est bonne et grâce au volant aux réglages en hauteur et profondeur, on trouve rapidement la position idéale. 

Particulièrement généreuses, les places arrière offrent un confort parfait aux passagers les plus grands. A cet égard, la Ceed s’avère mieux dimensionnée que la Golf. Quant à la hauteur sous pavillon, elle est identique au modèle précédent mais la banquette arrière qui a été rabaissée dégage un espace plus important au niveau de la tête.
 
On notera également l’augmentation du volume de coffre qui gagne 15 litres de capacité et devient le meilleur de sa catégorie devant la Peugeot 308 et la Ford Focus. En revanche, on regrette l’absence de roue de secours. Un kit de réparation est certes présent mais cela ne suffit en cas de grosse déchirure.

​Au volant

Dès les premiers tours de roues au volant de la Ceed, on est agréablement surpris par le dynamisme de la voiture. Qu’il s’agisse du châssis ou de la motorisation, cette Kia répond présent à la moindre sollicitation.
 
Lors de cet essai nous disposions d’un modèle équipé du Diesel 136 ch associé à une transmission automatique à 7 rapports à réglage sport ou confort. Sur un itinéraire où les routes sinueuses succédaient à des portions autoroutières, la Ceed démontrait un caractère brillant et affirmé.
 
Avec un nouveau châssis et des suspensions totalement nouvelles où la rigidité des ressorts est augmentée de 40% et celle des barres de torsion de 22%, sans oublier une direction plus directe, la Ceed affiche des qualités dynamiques évidentes.

La voiture vire à plat sans prise de roulis intempestif. Elaborée en Allemagne, cette nouvelle Kia Ceed est proche des standards allemands de confort et pourra paraître sèche à un conducteur français. D’autant que les suspensions arrière s’avèrent trop souples en compression.
 
Précisons néanmoins que notre voiture d’essai était équipée de pneumatiques Michelin Pilot Sport de 17 pouces. Une option efficace mais qui altère le confort et ne filtre pas assez les imperfections de la route. Le choix de roues de 16 pouces s’avère beaucoup plus confortable.
 
Quand au Diesel turbo, il ne rechigne jamais à l’ouvrage. Il conviendra néanmoins d’adopter le mode sport afin qu’il fasse preuve de la meilleure efficacité. Dans cette configuration, la Kia Ceed nouvelle formule se hisse au niveau de la Peugeot 308 et de la VW Golf. Dans une catégorie particulièrement disputée, tous les constructeurs sont présents, Kia est désormais un acteur majeur.
 
Des produits concurrentiels et une garantie de 7 ans ou 150.000 kilomètres sont très appréciés des clients français, ce qui permet à Kia d’afficher un objectif de 43.000 voitures en France.
 
Avec une Ceed efficace, confortable, silencieuse à bord et parfaite pour une famille, Kia possède tous les ingrédients pour se hisser au niveau des meilleurs. Avec une voiture radicalement renouvelée et dont la conception a été réalisée par et pour des européens, Kia devient un constructeur majeur sur notre marché.
 
Joël Chassaing-Cuvillier

​La Kia Ceed 1.6 CRDi en quelques chiffres

Moteur Diesel 4 cylindres en ligne, turbo, 16 soupapes – 2 598 cm3 (77 x 85,8 mm) – 136 ch à 4 000  tr/min – 300 Nm à 1 500 tr/min
 
Boîte automatique à 7 rapports
 
Dimensions : 431 x 180 x 144,7 cm, empattement : 265 cm – Poids : 1 477 kg
 
Pneumatiques 225/45 R17
 
Vitesse : 200 km/h – Accélération de 0 à 100 km/h : 9,9 s
 
Émissions de CO2 : 110 gr/km
 
Prix : à partir de 20 990 euros