Sommaire
Article publié le 07/06/2021 à 09:50 | Lu 2466 fois

Italie : Abel, le robot humanoïde qui viendra en aide aux ainés




Des ingénieurs italiens ont imaginé un robot humanoïde baptisé Abel, qui prend les traits d’un garçon de 12 ans et qui a été conçu pour venir en aide aux personnes âgées et aux malades souffrant de graves troubles psychologiques. C’est déjà demain.


DR
Cela fait déjà quelques années que les ingénieurs et les chercheurs travaillent au développement de robots (humanoïdes ou pas) qui ont pour but de venir en aide aux ainés dans leur vie de tous les jours. Notamment au Japon où le pays vieillit et reste réticent à l’immigration.
 
Rappelons que d’une manière générale, ces robots de services (ou « sociaux ») sont capables d’interagir directement avec les résidents ou le personnel des maisons de retraite ou établissements de santé et de proposer divers services : animations ; renseignements ; aides à la communication et bien sûr, sécurisation.
 
Abel s’inscrit donc dans cette grande tendance. Il a été développé par des ingénieurs italiens, Lorenzo Cominelli et Enzo Pasquale Scilingo du centre de recherche Enrico Piaggio de l’université de Pise. Ce robot a l’apparence d’un garçon de 12 ans (son visage est criant de vérité). L’idée étant à terme (le robot est encore en phase de test) de faire d’Abel, un compagnon de vie pour les ainés et certains malades souffrant de graves troubles psychologiques.
 
On peut s’étonner de « l’âge » et de l’apparence de ce robot. En fait, son visage et sa constitution physique auraient été choisis pour améliorer son "potentiel relationnel". Grâce à ses différents capteurs, ses caméras, ses micros, etc. il sera capable d’analyser les émotions des personnes âgées et des patients. A noter qu’un spécialiste d’Hollywood en matière de robotique est venu aider pour sa création et son aspect.
 
Si, au départ, certains spécialistes doutaient quelque peu des bienfaits de l’arrivée de ces robots dans l’univers du « care », il semblerait qu’au fil du temps, cette tendance se développe et se confirme… Et soit même de mieux en mieux acceptée autant par les professionnels que par le grand public.
 
A ce titre, l'Organisation internationale pour la standardisation, qui élabore des normes internationales, a adopté les critères de sécurité pour les robots d'aide à la personne proposés par le Japon, leader mondial dans ce domaine.