Sommaire
Article publié le 28/03/2017 à 01:00 | Lu 1698 fois

Inde : des grands-mères vont à l'école pour la première fois de leur vie

En Inde près de Bombay, une école a été créée l’année dernière pour accueillir des grands-mères âgées de 60 à 90 ans qui peuvent apprendre les bases de la lecture et de l’écriture. Une belle initiative dans un pays où la condition féminine est confrontée à la dure loi du machisme…


L’Inde n’est pas un pays facile pour les femmes. Entre la pauvreté, les problèmes de castes ou les viols, il ne fait pas toujours bon appartenir au « sexe faible » dans ce pays-continent de plus de 1.25 milliard d’habitants, ce qui en fait le deuxième pays le plus peuplé au monde.  
 
Depuis un an, un professeur d’école primaire a créé « L’école des grands-mères » dans un village situé près de Bombay (Mumbai) en Inde. Tous les jours, il donne deux heures de cours de lecture et d’écriture, non pas à des petites filles, mais à des grands-mères âgées de 60 à 90 ans.
 
Ce beau projet a été lancé afin de lutter contre l’analphabétisme encore trop présent dans l’Inde rurale. Surtout chez les femmes qui ne vont pas toujours à l’école puisqu’elles doivent rester à la maison pour aider aux tâches domestiques et qu’elles se marient souvent très jeunes.
 
Ainsi, chaque jour, ces mamies toutes vêtues de saris roses (une manière de les mettre sur un même pied d’égalité) et de leur petit cartable, se rendent dans cette école afin d’apprendre à lire et écrire. Et à signer de leur nom, ce dont elles sont très fières. Quelque chose encore d’impensable, pour ces vieilles dames, l’année dernière !  
 
Cette action est financée par une association locale. Elle vient de célébrer ses un an d’existence à l’occasion de la Journée de la Femme qui s’est tenue le 8 mars dernier.  






Dans la même rubrique :
< >

Mardi 16 Octobre 2018 - 10:06 Fin de vie : trois projets récompensés