Sommaire
Article publié le 14/10/2020 à 10:22 | Lu 1324 fois

Glaucome : vers un suivi de cette maladie oculaire à domicile ?




Une récente étude de l’Université de Londres (« City, University of London ») suggère que les tests oculaires pour le glaucome pourraient être effectués avec précision à domicile par les patients eux-mêmes. Les études futures examineront si cette surveillance à domicile est viable sur de plus longues périodes et si elle est capable de détecter les cas de glaucome à progression rapide.


Les personnes atteintes de glaucome -souvent des seniors- doivent être suivies tout au long de leur vie via des examens oculaires bisannuels qui s’effectuent à l’hôpital.
 
Or, l’avancée en âge des populations dans le monde rend ce modèle de gestion des patients, exclusivement en milieu hospitalier, non viable, et de nombreuses cliniques sont déjà débordées, les rendez-vous étant régulièrement retardés ou annulés.
 
Il faut savoir qu’actuellement en Angleterre, on estime qu’une vingtaine de personnes deviennent aveugles chaque mois en raison de ce manque de rendez-vous ! Et naturellement, la Covid-19 n’a rien arrangé... Car l'incapacité à désinfecter le matériel entre deux utilisations a entraîné la suspension de tous les rendez-vous de routine.
 
Les effets à long terme de cette situation sont inconnus, mais sans trop de surprise, les experts estiment que de nouvelles accumulations des retards de prise de rendez-vous ne peuvent qu’aggraver cette situation.
 
Même si les évaluations de routine reprennent complètement dans les mois à venir, force est de constater que le système actuel de visites annuelles à l'hôpital reste insuffisant pour suivre les formes les plus agressives de glaucome.
 
De nombreuses études ont déjà suggéré que des examens oculaires plus fréquents (par exemple, mensuels) pour le glaucome pourraient améliorer considérablement les résultats cliniques : les patients à hauts risques pourraient ainsi être traités plus rapidement et de manière plus appropriée.
 
La recherche britannique s’est effectuée sur un échantillon de 20 patients du NHS atteints de glaucome, à qui on a fourni un prototype de test oculaire sur tablette ("Eyecatcher"). Grâce à cette technologie, il leur a été demandé d'effectuer eux-mêmes le test oculaire du glaucome à domicile, en testant chacun de leurs yeux une fois par mois et cela pendant six mois.
 
Comme pour les examens oculaires classiques du glaucome, les patients regardaient une croix centrale présentée sur l'appareil et appuyaient sur un bouton lorsqu'ils voyaient un flash de lumière, qui apparaissait à différents endroits et était d'intensité variable.
 
La caméra frontale de l'ordinateur les a également enregistrés pendant le test, et l'intelligence artificielle (IA) a été utilisée pour effectuer la reconnaissance faciale et le suivi de la tête et des yeux, afin de s'assurer que les personnes effectuaient le test correctement.
 
La précision a été évaluée en comparant les tests effectués à domicile aux évaluations classiques réalisées à l’hôpital au début et à la fin de l'étude.
 
L'étude a révélé que la quasi-totalité (98%) des tests à domicile avaient été réalisés avec succès et que les données des tests de contrôle à domicile étaient en accord avec les évaluations cliniques de référence.
 
Il a également été démontré que l'utilisation des données du contrôle à domicile réduisait les erreurs de mesure lorsqu'elles étaient combinées aux données cliniques actuelles (d’environ 50% dans 90% des cas). Cela pourrait potentiellement permettre de détecter des cas de perte rapide de la vue des mois, voire des années plus tôt.
 
Selon Pete Jones, premier auteur de l'étude et maître de conférences à la division d'optométrie et des sciences visuelles de la "City, University of London" : « C'est une nouvelle extrêmement intéressante. Une surveillance à domicile efficace serait une solution gagnante pour les patients, les cliniciens et les contribuables, et il semble que la technologie existe enfin pour en faire une réalité ».
 
Première cause de cécité absolue dans le monde et avec plus d’un million de personnes touchées en France, le glaucome est une pathologie oculaire grave dont près de la moitié des personnes concernées l’ignorent.
 
Cette maladie est insidieuse, car elle est sans symptôme jusqu’à un stade avancé ; seuls un suivi régulier chez l’ophtalmologiste, une prise en charge précoce et la mise en place d’un traitement adapté permettent d’éviter d’importantes pertes du champ visuel menant, à terme, à la cécité.
 
*Cette étude a été financée par Glaucoma UK, the College of Optometrists and Fight for Sight UK et a été publiée dans l'American Journal of Ophthalmology.