Fréquence inattendue des "supercentenaires" aux Antilles

Selon les dernières données de l'Ined, la Guadeloupe et la Martinique se révèlent être des terres d'exception en matière de longévité. Avec 44 et 36 supercentenaires par million d'habitants, ces départements d'outre-mer affichent une concentration remarquable... Bien au-delà des chiffres observés en métropole, où le phénomène est près de huit fois moins fréquent.


Selon l'Ined donc, la France (hors Mayotte) a recensé 373 décès de personnes âgées de plus de 110 ans entre 1978 et 2022. Parmi eux, une part non négligeable – précisément 32 cas – a été enregistrée dans les départements d'Outre-mer, la Guadeloupe et la Martinique se distinguant avec pas moins de 29 supercentenaires !

Lorsqu'on rapporte ces chiffres à la taille respective des populations, le constat est frappant : on compte 39 supercentenaires pour un million d'habitants dans ces deux îles antillaises... contre seulement cinq en métropole. Soit presque huit fois plus !

Dès l'âge de 105-109 ans, ce rapport s'incline déjà en faveur des Antillais (2,9 pour être précis). Surprenant - peut-être même paradoxal, quand on sait que l'espérance de vie à la naissance y est inférieure à celle du continent (83,5 ans pour les Guadeloupéennes et 82,8 ans pour les Martiniquaises contre une moyenne hexagonale de 85,2 ans).


Comment expliquer ce miracle démographique antillais ?

Le processus rigoureux d'inclusion des supercentenaires dans la base IDL implique une vérification croisée des actes de naissance et décès. Mais peut-on se fier entièrement aux archives civiles antillaises du tournant du XXe siècle ? Les scientifiques s'interrogent. Une analyse poussée a permis d'exclure toute substitution d’identité chez les mères guadeloupéennes ayant donné naissance à ces supercentenaires – éliminant ainsi l'une des principales sources potentielles d'erreur sur leur âge réel. Faut-il alors chercher ailleurs ? Dans le climat ; l'histoire coloniale ; le mode de vie peut-être... Mais dans ce cas, pourquoi La Réunion ne bénéficie-t-elle pas du même phénomène ?

Une hypothèse audacieuse suggère que cela pourrait découler du peuplement initial spécifique des îles concernées : descendants majoritairement d'esclaves endurcis par les épreuves historiques telles que la traversée mortelle de l'Atlantique – un calvaire épargné aux esclaves réunionnais. « Ces conditions extrêmes auraient pu favoriser une "sélection" naturelle parmi les plus robustes », notent avec intérêt les chercheurs.

Cela dit... peut-il simplement s’agir du fruit du hasard lié au peuplement initial et son évolution isolée ? Après tout, ce phénomène n'est pas unique : il rappelle en effet celui observé dans certaines "zones bleues", comme la Sardaigne ou Okinawa au Japon – zones dont parlait un reportage captivant disponible sur Netflix...

Pour mémoire: le terme "zone bleue" fut inventé par Gianni Pes et Michel Poulain après avoir mis en lumière une concentration exceptionnelle centenaires en Sardaigne. Ils marquèrent alors ces régions - où règne une longévité exceptionnelle - avec un stylo bleu sur leurs cartes.

À ce jour, cinq zones sont reconnues : outre Nuoro en Sardaigne et Okinawa au Japon ; Ikaria en Grèce ; Nicoya au Costa Rica  et Loma Linda aux États-Unis ont été identifiées comme telles.

Pour démêler le vrai du faux quant aux causes exactes derrière cette longue vie sous les tropiques ou ailleurs… les chercheurs restent convaincus que seule une étude génétique approfondie saurait nous éclairer !

 

Les zones bleues du bonheur: Vivre comme les personnes les plus heureuses du monde
Les zones bleues du bonheur: Vivre comme les personnes les plus heureuses du monde
Les zones bleues du bonheur: Vivre comme les personnes les plus heureuses du monde
sur 5 étoiles

Collaborateur du National Geographic, à la fois journaliste et producteur, Dan Buettner s'est penché sur ces "Zones bleues", qui se distinguent par l'espérance de vie exceptionnellement élevée et la santé remarquable de leurs habitants. Sa conférence TED – intitulée "Comment vivre jusqu'à 100 ans... voire davantage" – a captivé un auditoire dépassant les 3 millions d'internautes !


Publié le 24/05/2024 à 01:00 | Lu 1898 fois