Sommaire
Article publié le 22/02/2022 à 01:00 | Lu 3866 fois

Fondation Jacques Chirac : son Livre Blanc de l'Autonomie 2022




Le 18 Février dernier à Paris, La Fondation Jacques Chirac présentait son Livre Blanc de l’autonomie 2022 rédigé à l’initiative du Conseil Scientifique. A moins de quelques semaines de la présidentielle, la question du déploiement de mesures concrètes en faveur de l’accompagnement des personnes en situation de handicap doit se tenir au cœur des préoccupations politiques actuelles.


Le Livre Blanc de l’Autonomie 2022, rassemblant pas moins de dix contributeurs se présente « comme un appel à l’engagement actif, regroupant de nouvelles propositions d’amélioration pour le quotidien des personnes en situation de handicap ».
 
Par cet ouvrage, qui s’annonce comme une « tribune de mesures concrètes », la Fondation espère inciter les candidats à l’élection présidentielle 2022 à s’engager et créer un grand ministère d’Etat de l’autonomie et de lui consacrer une place importante dans les politiques sur la question du handicap.
 
Dans cette logique, la Fondation a d’ores et déjà entamé, une démarche de prise de rendez-vous pour remettre ce livre blanc aux candidats à l’élection présidentielle 2022.
 
Prolongement des réflexions, des débats et des propositions produits lors des 7 colloques organisés depuis 2005, ce livre blanc, rédigé en décembre 2021, réactualise et modernise le premier livre blanc de la Fondation Jacques Chirac, transmis aux candidats à l’élection présidentielle de 2017.
 
Outre la proposition de créer un ministère d’Etat de l’Autonomie, de nombreux autres enjeux d’évolution sont présentés dans cet ouvrage. La lisibilité et l’accessibilité des parcours liés au handicap, mais aussi la prévention personnalisée, doublée d’un dépistage généralisé pour une prise en charge précoce et adaptée grâce aux outils numériques, mais encore à l’éducation thérapeutique personnalisée.
 
Des objectifs qui pourraient passer par la création d’une structure d’accélération des innovations technologiques propre au handicap et à la perte d’autonomie ; avec des budgets de recherche propres, des indicateurs d’évaluation pertinents partagés avec les personnes en situation de handicap et leur famille pour des actions incitatives et correctrices.
 
 « Les enjeux sont aujourd’hui de « décloisonner, assouplir, fluidifier les parcours, individualiser les projets de vie, se rapprocher au maximum des conditions de vie ordinaire pour les personnes handicapées » conclut Françoise Béziat, présidente de la Fondation Jacques Chirac.





AD



ARTICLES LES +