Sommaire
Article publié le 14/09/2021 à 08:34 | Lu 1333 fois

EHPAD : un appel à projet pour le développement des tiers-lieux




Pour contribuer à transformer les EHPAD pour en faire des lieux plus ouverts sur l'extérieur, la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie (CNSA) épaulée par le Laboratoire de solutions de demain, lance un appel à projets de 3 millions d’euros visant à soutenir le développement de tiers-lieux dans les maisons de retraite.


Photo Micheile Henderson on Unsplash
Qu'est-ce qu'un tiers-lieu ? Il s’agit plus concrètement d’un lieu de sociabilité. C’est tout d'abord un espace de rencontres et d'échanges. Ouvert sur le monde, il s'apparenterait à une seconde « place du village ».
 
Ses initiateurs le veulent tel « un espace de possibles mis à la disposition d'un ensemble de personnes aux profils divers ; autant d'acteurs dont les compétences sont valorisées ». Il est également de « nature contributive » (concept très à la mode) : il est fondé sur la diversité, la réciprocité et le « faire ensemble ».
 
On ne vient pas simplement y consommer un service, une animation, une activité mais on participe à son élaboration, à la mesure de ses capacités. Son élaboration et son animation requièrent donc une organisation partagée, qui repose sur un collectif.
 
La création d'un tiers-lieu en EHPAD vise à promouvoir une démarche d'ouverture et de liens pour l'EHPAD et ses résidents ; une démarche basée sur la prise d'initiative, l'envie, l'inventivité, mais aussi sur la reconnaissance du pouvoir d'agir des personnes âgées.
 
Il vise à rendre attractive la fréquentation de la maison de retraite du quartier par des habitants de tous âges. Pour les résidents, ce doit être une occasion de tisser des liens avec les habitants du quartier au sein même de leur lieu de vie.
 
La CNSA invite les gestionnaires d'EHPAD à s'associer à un ou plusieurs partenaires locaux (centre social, association, tiers-lieux, régie de quartier, commerçants...) pour répondre à l'appel à projets. Elle leur conseille également de s'appuyer sur les réseaux régionaux de France tiers-lieux pour les accompagner dans la conception de leur démarche. 
 
Les projets lauréats pourront bénéficier d'une subvention allant de 25.000 à 150.000 euros. La CNSA allouera au total trois millions d'euros dans le cadre du plan France relance.