Douleur de la hanche : le point avec l'Association Française de Chiropraxie

La douleur de la hanche, qu'elle survienne à la suite d'un traumatisme ou sans cause apparente, trouve son origine dans une diversité de facteurs. Il est souvent possible d'atténuer cette gêne par des gestes quotidiens et des soins personnels. Toutefois, face à une douleur récalcitrante, l'intervention d'un chiropraticien peut représenter une solution appropriée.


Les différentes causes de la douleur de la hanche


Tendinopathie de la hanche

La pathologie tendineuse, anciennement dénommée tendinite, se manifeste par une souffrance d'un tendon, cette structure robuste reliant le muscle à l'os.

Elle peut émerger à la suite d'une sollicitation physique excessive ou mal appropriée, tel qu'un exercice de marche. Les adeptes de la randonnée ou de la course à pied sont particulièrement exposés à ce trouble.

Un geste brusque peut également être à l'origine d'une inflammation du tendon coxal.

Les signes cliniques incluent une douleur exacerbée par le mouvement de la hanche, une rougeur et un échauffement au niveau du tendon affecté, une sensibilité accrue de la région concernée, une limitation de la mobilité et une diminution de la force musculaire, accompagnés d'un œdème articulaire.


Arthrose

L'arthrose se caractérise par une dégénérescence articulaire pouvant entraîner douleur et handicap.

Bien que les mécanismes précis restent méconnus, l'âge, la génétique, l'excès pondéral, le sexe féminin et les traumatismes articulaires antérieurs mal réhabilités sont reconnus comme facteurs de risque.

Cette affection peut coexister avec d'autres pathologies telles que la polyarthrite rhumatoïde ou la goutte.

Les symptômes principaux de l'arthrose de la hanche comprennent une douleur et une raideur articulaires, une difficulté à mobiliser la hanche et des crépitations lors des mouvements.

La gravité des symptômes varie considérablement d'un individu à l'autre, oscillant entre des épisodes intermittents et des manifestations constantes et invalidantes.

Le traitement initial repose sur une activité physique adaptée, des exercices spécifiques et la thérapie manuelle. Un traitement médicamenteux peut également être envisagé à court terme.


Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde, maladie auto-immune, survient lorsque le système immunitaire, dysfonctionnant, s'attaque aux articulations.

Elle provoque un épaississement notable du tissu synovial, formant un "pannus" synovial. La membrane synoviale s'épaissit anormalement et le tissu synovial ainsi que le tissu sous-synovial se voient envahis par un afflux de cellules immunitaires destructrices pour les structures avoisinantes.

Le cartilage s'altère et s'amincit, l'os périarticulaire se creuse et les tendons et ligaments, attaqués, peuvent se rompre.

Touchant 0,5 à 1% des adultes, plus fréquemment les femmes, et pouvant survenir à tout âge, la prédisposition familiale constitue un facteur de risque.

Les symptômes se caractérisent par des douleurs, une sensibilité, un œdème ou une raideur articulaires persistant six semaines ou plus, une raideur matinale de plus de 30 minutes, l'atteinte de plusieurs articulations, notamment les petites, et une symétrie des symptômes, accompagnés de fatigue et parfois de fièvre.

Les manifestations peuvent fluctuer, les poussées se prolongeant de plusieurs jours à plusieurs mois.

Le suivi par un rhumatologue est essentiel pour bénéficier d'un traitement adapté, incluant médication, activité physique, exercices et recommandations hygiéno-diététiques.


Fracture de la hanche

La fracture de la hanche résulte souvent d'une chute ou d'un traumatisme, étant plus fréquente chez les sujets âgés ou atteints d'ostéoporose.

Les signes cliniques se traduisent par une douleur aiguë à la hanche ou au haut de la cuisse, un œdème et des ecchymoses autour de la hanche, une incapacité à supporter du poids sur la jambe et la hanche touchées, une difficulté à mobiliser la hanche et la jambe, et une déformation ou raccourcissement apparent de la jambe lésée.

Face à ces symptômes, une prise en charge médicale urgente est requise. Il convient de se diriger vers le service des urgences hospitalières le plus proche pour des examens approfondis et une intervention d'urgence.

 
Chiropraxie et douleurs à la hanche

La chiropraxie offre des solutions en présence de douleurs au niveau de la hanche. Le praticien, évaluant chaque cas individuellement, déterminera l'approche thérapeutique la plus adaptée. Lorsque les circonstances s'y prêtent, il instaurera un protocole de soins conservateurs sur mesure.



Source

Publié le 28/05/2024 à 01:00 | Lu 2976 fois