Des vins élégants pour diners de fête

Un joli foie gras, des coquilles Saint Jacques, un civet de chevreuil, autant de prétexte pour déboucher quelques jolis flacons. Après le traditionnel champagne, la bourgogne, le bordelais seront les inévitables invités d’une table festive.






Pouilly-Fuissé 1er Cru « le clos de Solutré » Auvigue

Une poêlée de coquilles saint jacques, quelques ormeaux, autant de prétextes à un joli vin blanc. Le Pouilly-Fuissé 1er cru « le clos de Solutré »  de chez Auvigue conviendra parfaitement pour ces produits de la mer. Des filets de sole ou quelques fromages de Bourgogne seront également de bons accords.
 
On aime sa robe jaune pâle et limpide qui débouche sur un nez puissant et racé. Minéral, il annonce une bouche souple et ample. La finale charnue, boisée, est une gourmandise. Pouilly-Fuissé « le clos de Solutré » Maison Auvigue, 35€.

Château-Figeac, Petit-Figeac 2017

Après le blanc, le temps est venu d’aborder une sélection de vins rouges. Nous commencerons avec un Saint-Emilion grand cru, le Petit-Figeac 2017. Second vin du Château-Figeac, il n’est pas comme nous l’avons expliqué par le passé, le produit de surplus ou de récoltes compliquées.
 
Il s’agit ici d’un vin original qui s’inscrit aux côtés du Château-Figeac depuis 1945, mais qui a adopté ce nom seulement en 2012. S’il s’agit du nom d’une parcelle de Chateau-Figeac, il n’en est pas issu. Il est néanmoins produit avec des raisins de la propriété.
 
Ce Petit-Figeac est élaboré comme un vin d’initiation au grand vin du domaine. Plus léger, il permet de rentrer dans l’esprit de Château-Figeac en découvrant le terroir du Saint-Emilion. Produit à plus de 30.000 bouteilles, il est récolté et vinifié avec des soins identiques au grand vin.  
 
Pour ce millésime 2017, l’assemblage est de 40% de cabernet sauvignon, de 36% merlot et de 24% de cabernet franc. Il est élevé 17 mois en barrique de chêne français dont 30% en pièces neuves.
 
Un millésime qui présente une robe intense de la teinte d’une poignée de cassis. Le nez de ce 2017 dégage des parfums de fruits noirs et d’épices délicates.
 
En bouche, ce sont des tanins délicats et des notes de petits fruits et de quetsches qui se prolongent loin dans la dégustation. Un vin séduisant à découvrir. Petit-Figeac 2017 chez les cavistes entre 45 et 50€.

Pernand-Vergelesses Les Vergelesses 2017

Quittons la région bordelaise pour la Bourgogne et ses patronymes qui font rêver le monde entier. Pour ces repas de Noël, nous vous proposons en premier lieu, un Pernand-Vergelesses 2017 du Domaine Chanson.
 
Maison pluricentenaire, Domaine Chanson, l’une des maisons phares du vignoble bourguignon possède un vaste domaine qui comprend une grande variété de climats dont ce Pernand-Vergelesses premier cru Les Vergelesses millésime 2017.
 
Issu d’une parcelle proche d’un Grand Cru Corton, ce cépage pinot noir bénéficie d’un sol argileux qui lui convient idéalement. L’étiquette classique et sans extravagance stylistique est le prélude à un produit qui n’a pas besoin d’artifices pour être valorisé.
 
Sa robe d’un rouge profond mais lumineux annonce un nez aux arômes de cassis et d’épices. En bouche, il révèle immédiatement tout son potentiel. On retrouve des notes de fruits noirs mais surtout, on apprécie sa mâche dense et des tannins élégants. Long en bouche, Pernand-
 
Vergelesses est une véritable gourmandise. Il sera le compagnon parfait de belles pièces de viande et surtout de morceaux de chasse. Un lièvre à la royale ou un civet de chevreuil seront parfaitement servis. Sans oublier les fromages bourguignons comme le Langre ou l’Ami du Chambertin. Pernand-Vergelesses Premier Cru Les Vergelesses 2017, 49€.

Chorey-les-Beaune Les Bons Ores 2020

Restons en Bourgogne avec un joli Chorey-les-Beaune du Domaine Jean Féry. Installée en pleine Côte de Nuits à Echevronne, cette vieille maison familiale propose dans son catalogue les plus belles appellations de la région comme son Corton Charlemagne en blanc ou le Corton Grand Cru Les Chaumes ainsi qu’un Vosne-Romanée en Côte de Nuits. Le domaine est également présent en Côte Châlonnaise avec des Rully et des Givry.
 
Pour cette fin d’année nous avons retenu un Chorey-les-Beaune Les Bons Ores de 2020. Un vin proposé au tarif de 26€ ce qui le rend particulièrement attrayant pour un bourgogne de qualité. Un tarif qui est une porte ouverte à la découverte du monde merveilleux du pinot noir.
 
Produit à partir de vignes centenaires sur une parcelle d’un demi hectare orientée plein sud, ce Chorey-les-Beaune 2020 est élevé en fûts de chêne avec un pourcentage 30% de fûts neufs.

Facile d’accès, on aime sa souplesse en bouche qui dégage des notes de fruits noirs et offre une finale délicate. Il sera parfait avec des viandes rouges ou un civet de sanglier. L’occasion de s’offrir un Bourgogne à un prix idéal. Chorey-les Beaune Les Bons Ores 2020, Domaine Jean Féry 26€.
 

Joël Chassaing-Cuvillier

Article publié le 29/11/2022 à 08:44 | Lu 1138 fois




Twitter
Facebook